Publication : 01/01/1999
Nombre de pages : 98
ISBN : 2-86424-306-7
Prix : 6.1 €

Le dixième Cercle

Mempo GIARDINELLI

ACHETER
Langue originale : Espagnol
Traduit par : Daniel Fernandez

Dans une ville de province argentine, un homme raconte sur le ton de la conversation comment il a été amené, par le plus grand des hasards, à assassiner le mari de sa maîtresse, son ami. Puis, de hasards en occasions, le couple va se trouver entraîné dans une spirale obsessionnelle meurtrière et érotique au cours d'une fuite en voiture hallucinante à travers l'Argentine.

Comme dans le précédent livre de Giardinelli, Lune chaude, l'atmosphère est irrespirable, perverse et totalement noire.

  • « Au départ sont un homme et une femme qui s'ennuient. A l'arrivée un véritable carnage perpétré par l'homme et la femme qui s'ennuient. [...] Terrifiant ! »
    Alexis Lorca
    LIRE
  • « Un bijou délicieusement érotique et amoral, et, mieux encore, vraiment cinglé. »
    Martine Laval
    TELERAMA

Né à Resistencia, dans la région du Chaco, en 1947, il collabore à partir de 1969 à divers périodiques de Buenos Aires. En 1976 il s’installe au Mexique où il reste jusqu’en 1985. A son retour en Argentine, il fonde la revue Puro Cuento qu’il dirige jusqu’en 1992, époque à laquelle il retourne vivre dans le Chaco, à Resistencia, pour finir par s’établir à Corrientes.
Collaborateur de divers médias nationaux tels que les quotidiens Página 12, Clarín, La Nación, Norte, El Diario de Resistencia, El Littoral, il participe également aux revues Noticias et La Maga de Buenos Aires, de même qu’il écrit pour plusieurs quotidiens sud-américains (Excelsior – Mexique, Zero Hora – Brésil, El Nacional – Venezuela).
Parallèlement à son activité de journaliste, Mempo Giardinelli mène une carrière d’enseignant. Il participe chaque année à de nombreux séminaires organisés par les universités nord-américaines. Son œuvre littéraire (nouvelles et romans) a été traduite en une douzaine de langues et a obtenu quelques uns des prix littéraires les plus importants décernés aux auteurs de langue espagnole, tel que le Rómulo Gallegos vénézuélien, en 1993.

Bibliographie