Publication : 10/01/2013
Nombre de pages : 800
ISBN : 978-2-86424-900-9
Prix : 14 €

L’Homme qui aimait les chiens

Leonardo PADURA

ACHETER
Titre original : El hombre que amaba a los perros
Langue originale : Espagnol (Cuba)
Traduit par : Elena Zayas et René Solis

En 2004, Iván, écrivain frustré et responsable d’un misérable cabinet vétérinaire de La Havane, revient sur sa rencontre en 1977 avec un homme mystérieux qui promenait sur la plage deux lévriers barzoï. « L’homme qui aimait les chiens » lui fait des confidences sur Ramón Mercader, l’assassin de Trotski qu’il semble connaître intimement.

Iván reconstruit les trajectoires de Lev Davidovich Bronstein, dit Trotski, et de Ramón Mercader, connu aussi comme Jacques Mornard, devenus les acteurs de l’un des crimes les plus révélateurs du XXe
siècle. De la Révolution russe à la guerre d’Espagne, il suit ces deux itinéraires jusqu’à leur rencontre dramatique à Mexico. Ces deux histoires prennent tout leur sens lorsque Ivan y projette ses aventures privées et intellectuelles dans la Cuba contemporaine.

Dans une écriture puissante, Leonardo Padura raconte, à travers ses personnages ambigus et convaincants, l’histoire des conséquences du mensonge idéologique et de sa force de destruction sur la grande utopie révolutionnaire du XXe siècle ainsi que ses retombées actuelles dans la vie des individus, en particulier à Cuba.

  • « Dans un cuba en bout de course, un écrivain fatigué nous livre le récit du roman qu'il n'a jamais osé écrire. Cette histoire qui lui fut racontée par un homme mystérieux sur une plage de La Havane est celle de l'assassinat de Trotsky par le communiste espagnol Roman Mercader... Si Leonardo Padura semble délaisser le polar dans ce roman, ce n'est que pour mieux illustrer, avec la noirceur qu'il maitrise, cet épisode tragique de l'histoire et ses résonnances en Europe comme en Amérique du Sud. Un livre brillant et ambitieux que l'on dévore en apnée comme un vrai thriller ! »

  • « Avec L’homme qui aimait les chiens Leonardo Padura nous fait revivre d'un côté le périple de Léon Trotsky fuyant le stalinisme jusqu'à son assassinat au Mexique en 1940. Et de l'autre côté la vie tumultueuse de son assassin, héros de la guerre d'Espagne, manipulé par les services secrets soviétique. Le tout construit comme un roman d'aventure avec une intrigue policière (à la Colombo, puisque l'on connait déjà la fin). C'est vertigineux, et son passage en poche, donc à un petit prix, ne vous donne plus aucune excuse pour éviter de le lire. »

    Xavier Capodano
  • « Ce roman magistral décrit avec justesse et tristesse la chute d’un rêve et l’écroulement de la foi révolutionnaire. »
    Christine Ferniot
    TELERAMA

Leonardo PADURA est né à La Havane en 1955. Diplômé de littérature hispano-américaine, il est romancier, essayiste, journaliste et auteur de scénarios pour le cinéma. Il a obtenu le Prix Café Gijón en 1997, le Prix Hammett en 1998 et 1999 ainsi que le Prix des Amériques Insulaires en 2002. Leonardo Padura a reçu le Prix Raymond Chandler 2009 pour l’ensemble de son œuvre. Il est l’auteur, entre autres, d’une tétralogie intitulée Les Quatre Saisons qui est publiée dans une quinzaine de pays. Ses deux derniers romans, L’homme qui aimait les chiens (2011) et surtout Hérétiques (2014) ont démontré qu’il fait partie des grands noms de la littérature mondiale.  

BIBLIOGRAPHIE : La tétralogie Les Quatre saisons : Passé parfait, 2001; Suites, 2006 - Prix des Amériques Insulaires 2002 Vent de Carême, 2004; Suites, 2006 Electre à la Havane, 1998; Suites, 1999 - Prix Café Gijón 1997 et Prix Hammett 1998 L'Automne à Cuba, 1999; Suites, 2002 - Prix Hammet 1999 et Prix du livre insulaire 2000 Mort d'un Chinois à la Havane, 2001   Le Palmier et l’Etoile, 2003 ; Suites, 2009 ; Suites nouvelle couverture, 2014 Adios Hemingway, 2005 Les Brumes du passé, 2006 ; Suites, 2009 - Prix Brigada 21 du meilleur roman noir 2006 L’Homme qui aimait les chiens, 2011, Prix des libraires Initiales 2011, prix Roger Caillois 2011, Prix Carbet de la Caraïbe 2011, Elu Meilleur roman historique par le magazine Lire 2011 L’Homme qui aimait les chiens, Suites, 2013 Hérétiques, 2014  
Portrait de Philippe Lançon paru dans LIBERATION 
Coup de projecteur sur un auteur paru dans ELKAR
Il a aussi reçu le Prix National de Littérature cubain en 2012 et le prestigieux Prix Princesse des Asturies 2015. 

La tétralogie Les Quatre saisons est en cours d'adaptation sous forme de mini série TV de quatre épisodes de 90 minutes réalisés par le réalisateur espagnol Felix Viscarret qui a aussi tourné une adaptation cinématographique de Vent de Carême. Le rôle de Mario Conde y sera tenu par Jorge Perugorria.
Par ailleurs, Antonio Banderas devrait jouer lui aussi Mario Conde dans une série TV qu'il produit lui-même.

Enfin, L'homme qui aimait les chiens est aussi en phase de production cinématographique.