Publication : 29/08/2019
Pages : 336
Grand Format
EAN : 9791022608794
Numerique
ISBN : 979-10-226-0881-7
Couverture HD

Le Dernier Grenadier du monde

Bakhtiar Ali

ACHETER GRAND FORMAT
22 €
ACHETER NUMÉRIQUE
15.99 €
Titre original : Duwahamin Hanary Dwnyia
Langue originale : Kurde (sorani) ()
Traduit par : Sandrine Traïdia

Mouzaffar, officier supérieur des Peshmergas, n’a jamais connu son fils qui n’avait que quelques jours au moment où il sauve la vie de son meilleur ami, célèbre chef révolutionnaire kurde. Cette action lui vaut vingt et un ans de captivité à l’isolement dans le désert.

Quand il retrouve la liberté, il s’embarque pour un voyage dans le champ de mines qu’est devenu son pays, qu’il ne reconnaît plus. Un voyage, à la recherche de son fils, dans les histoires de ses amis et leurs secrets. Il va y découvrir l’existence de trois fragiles grenades de verre, qui le guideront dans sa quête, écouter chanter deux sœurs énigmatiques et fortes, apprendre l’histoire cruelle de la “guerre des charrettes” du bazar et de leur jeune Maréchal. Comprendre jusqu’où peut aller la trahison des puissants et l’insoutenable douleur de la guerre. Un voyage qui l’amène à faire ce que des milliers d’autres ont fait avant lui : traverser la Méditerranée, pour aller en Europe.

Dans ce texte magnifiquement poétique, Mouzaffar apprend à écouter le désert, le vent et le sable qui sont ses seuls interlocuteurs pendant sa captivité. Mais le retour à la réalité se fait aussi par un récit plein de maisons enchantées, de personnages fantastiques et touchants, qui emportent le lecteur dans un autre Orient. Toutefois entièrement  impliqué dans l’époque moderne.

  • Un roman-enquête, un conte philosophique plein de poésie, voilà ce que nous propose Bakhtiar Ali. On est embarqués avec Mouzaffar, peshmerga kurde, prisonnier pendant 20 ans, parti à la recherche de son fils Saryas, qui était un nouveau né au moment de sa capture. Sur le chemin de cette quête, il rencontre d'étonnants personnages, les soeurs Spi, mi-fées mi-sorcières, Mohamed le compagnon malheureux, l'aveugle, l'antiquaire, ... et découvre l'existence de trois grenades de verre, qui lient tacitement trois enfants, détruits par la guerre qui ravage le pays. Passionnante lecture en zone inconnue !

  • Bakhtiar Ali fait appel au réalisme magique pour nous conter l'histoire de Mouzaffar, combattant kurde parti à la recherche de son fils Saryas après avoir passé 21 ans en captivité. L'auteur nous embarque dans une incroyable et douloureuse épopée, au souffle poétique puissant.

    Christophe Gilquin
  • Une fable moderne, brillante et terriblement poétique !

    Un voyage aux confins du monde, là où se dévoilent tous les secrets pour un père à la recherche de son fils.

    Je me suis abandonnée le temps de la lecture.

    Un texte précieux, fort et troublant.

    Célestine
  • Construit comme un conte oriental empruntant à l'esprit narratif des "Mille et une nuits" où le fabuleux fait irruption dans le réel et le réel rencontre le fabuleux, ce roman invite dans l'histoire d'un homme qui après 21 années d'emprisonnement dans le désert, part à la recherche de son fils Saryas qu'il n'a jamais connu. Une quête de paternité qui le conduira sur les chemins inattendus, sinueux et tortueux de la beauté, de l'amour, de la douleur, de la violence et de la perte, de la vie et de la mort. Cette magnifique et envoûtante aventure est aussi un cri d'espoir et de colère, un chant de vie et d'amour qui dénonce et s'oppose de toute sa force narrative aux violences des guerres qui anéantissent les fils au nom des pères.

    D'une prose prodigieuse qui cisèle en arabesque une narration ensorcelante, Bakhtiar Ali parle au plus près de notre monde et de notre époque en embarquant au long cours le lecteur dans un conte pourtant intemporel. On ne peut qu'inviter le lecteur à se laisser entraîner et à partir sans attendre dans ce voyage littéraire surprenant et envoûtant, à l'imagination féconde où la vie, la mort, l'homme, la terre, la nature, la violence, la douleur, l'espoir, l'espérance, la liberté, le pouvoir et la violence égrainent le chemin d'une réflexion profonde et pénétrante, fécondée par « la terre de la réalité et le ciel des contes », ensemencée par « le royaume de la vérité et le royaume de l'imagination ». Première traduction en français d'un auteur majeur de la langue kurde sorani.

    Manuel Hirbec
  • Une fable au réalisme magique, qui raconte les ravages de la guerre et le pouvoir de l'imagination. Une création littéraire singulière, impressionnante et fondamentale d'un auteur dont le pays d'origine est le Kurdistan irakien.

    C'est l'histoire de Mouzaffar, ancien officier des Peshmergas, qui vient de passer vingt années de captivité dans le désert, dans un pays du Moyen-Orient. De retour en liberté, il entreprend un grand voyage dans son pays, qu'il ne reconnait plus, avec une idée fixe en tête : retrouver son fils.

    C'est le début d'une quête fantasmagorique, à travers des histoires, des secrets et des personnages merveilleux, qui l'aident dans son entreprise. Il découvrira l'existence de trois fragiles grenades de verre, qui le guideront dans ses recherches, rencontrera deux soeurs mystérieuses, liées par le serment éternel de ne pas se marier, et traversera un royaume à mi-chemin entre le pays des hommes et le pays des oiseaux sauvages.

    Autant de récits inférieurs, tels des poupées gigognes, qui nous font pénétrer de plus en plus profondément dans les contradictions humaines.

    Evidemment tout l'enfer des dernières décennies de l'histoire irako-kurde est esquissé dans cette fable, les thématiques de la résistance, du désenchantement et de la rupture, qui sépare les pères de leurs enfants dans une réalité folle, tissent un canevas générique, mais les fureurs mortelles ne sont jamais esthétisées par Bakhtiar Ali.

    La beauté de ce roman et sa force tiennent justement dans son approche de conte de fées. Dans une langue visuellement saisissante et poétique, l'auteur convoque tout un imaginaire kurde, universel, qui emporte le lecteur dans un autre Orient ; au désenchantement du monde répond l'émerveillement brouillant les frontières entre l'éveil et le réveil.

    Sarah Gastel
  • "Chez Bakhtiar Ali, l'émerveillement est souverain : il brouille sans cesse les frontières entre l'éveil et le rêve."

    Lire la chronique ici

    Sarah Gastel
    PAGE DES LIBRAIRES
  • "Chez Bakhtiar Ali, l'émerveillement est souverain : il brouille sans cesse les frontières entre l'éveil et le rêve."

    Lire l'article ici

    PAGE DES LIBRAIRES
  • "Je suis ravie d'avoir pénétré l'univers de cet auteur, traduit pour la première fois en français."

    Lire la chronique ici

    Blog Christlbouquine
  • "Le dernier grenadier du monde fascine et interroge. Bakthiar Ali s'y révèle un conteur hors pair par sa capacité à faire apparaître hors-champs les horreurs de la guerre mais aussi le merveilleux de ces orphelins de bazar, la rédemption d'une liberté toujours en fuite."

    Lire la chronique ici

    Site La viduité
  • "Si la guerre, la violence et la misère sont présentes en toile de fond, ce roman est avant tout un conte oriental poétique et surtout un hymne à la vie."

    Ecouter le podcast de cette chronique ici

    France Bleu Besançon
  • "Que de richesse comme ça, à aller découvrir les lectures du monde. Mon premier essai avec la littérature kurde est un coup de coeur fulgurant !"

    Lire la chronique ici

    Blog Fairy Stelphique
  • "Quelle sublime réussite ! Quel plaisir de lecture incroyable nous offre cette grande maison à travers le livre de Bakhtiar Ali."

    Lire la chronique ici

    Site Addict Culture
  • "Il est un ouvrage envoûtant duquel se dégagent des saveurs orientales servies par une écriture magnifique dans laquelle la guerre est toujours présente mais jamais décrite."

    Lire la chronique ici

    Site Froggy's delight
  • "Il faut lâcher prise et se laisser porter par la plume de l'auteur et plonger dans un imaginaire riche, teinté de réalisme magique."

    Lire la chronique ici

    Blog Voyages au fil des pages
  • "Une révélation"

    Lire l'avant-critique ici

    Kerenn Elkaïm
    Livres Hebdo

Bakhtiar ALI est né à Sulaimaniya, dans le Kurdistan irakien, en 1966. Il est devenu un romancier important dans les années 90. Ses livres sont des best-sellers en Iran et en Irak, il a reçu de nombreux prix littéraires au Moyen-Orient. Il est un des auteurs kurdes contemporains les plus connus. Il vit à Cologne depuis 1998. Il est traduit en farsi, en anglais, en allemand, en italien et en arabe.

Bibliographie