Actualités

Chargement...

Ils en parlent - voir +

Librairie des Danaïdes

Libraire : Hugues

AIX-LES-BAINS

"UN REGARD SOMBRE ET POURTANT OPTIMISTE SUR LE MONDE

 Pourquoi Bruna Husky porte-t-elle un regard aussi hostile sur le monde ?

Comme le titre l’indique, elle a le cœur lourd. Réplicante de combat (comme dans Blade Runner), elle est angoissée par son obsolescence programmée. Il lui reste à vivre 3 ans, 10 mois et 21 jours au début de cette histoire.

Son cœur s’allègera au fil de son enquête… de son humanisation.

Avant tout formidable roman d’action, ce polar (Bruna est un robot détective) d’anticipation (elle vit en 2109) et philosophique questionne notre époque en dépeignant un monde qui pourrait être un prolongement possible du nôtre. Les questions que soulève l’intrigue entrent en résonance avec celles que nous nous posons actuellement : réflexion sur la mémoire humaine individuelle et collective comme reconstruction artificielle, ainsi que sa manipulation, le fanatisme religieux, la gestion des déchets nucléaires, la ségrégation sociale assumée ou plus hypocrite, la xénophobie, la citoyenneté attendue et la réelle, l’identité, le rapport au corps, le tranhumanisme, le rôle de l’art (notamment face à la mort) et la nature de la création.

PASSIONNANT et STIMULANT, ce livre nous rappelle que « le barbare, c’est celui qui croit à la barbarie » (Claude Levy-Strauss)"

PRIX - voir +

Prix Transfuge pour le Meilleur Roman Scandinave

Heimska - Eiríkur Örn NORÐDAHL2017

Prix Transfuge pour le Meilleur Roman Scandinave

Eiríkur Örn Norđdahl  est né à Reykjavik en 1978 et a grandi à Isafjordur. Il a commencé à écrire vers 2000, mais la nécessité l’a amené à faire d’autres choses pour gagner sa vie. Il a  vécu à Berlin en 2002-2004 puis dans plusieurs pays d’Europe du Nord,  en particulier à Helsinki (2006-2009) et en Finlande (2009-2011) et dernièrement au Viêtnam. En 2004 il a été un des membres fondateurs du collectif poétique d’avant-garde Nyhil, en Islande. En 2008, il a reçu le Icelandic Translators Award pour sa traduction du roman de Jonathan Lethem, Les Orphelins de Brooklyn. Il a obtenu une mention Honorable au Zebra Poetry Film Festival de Berlin en 2010 pour son animation poétique,  Höpöhöpö Böks. En  2012 Norddahl a reçu le Icelandic Literary Prize, catégorie fiction et poésie, ainsi que le Book Merchants' Prize pour son roman Illska.