Publication : 09/02/2017
Nombre de pages : 220
ISBN : 979-10-226-0542-7
Prix : 18 €

Ni vivants ni morts

Federico MASTROGIOVANNI

ACHETER
Titre original : Ni vivos ni muertos
Langue originale : Espagnol (Mexique)
Traduit par : François Gaudry

Depuis une dizaine d’années, on compte plus de 30 000 disparus au Mexique. Avec les 43 étudiants de l’École normale d’Ayotzinapa, l’onde de choc s’est répandue dans le monde, mais ni la pression internationale, ni les associations des droits de l’homme, ni les initiatives des familles n’ont suffi, dans ce cas comme dans d’autres, à faire apparaître la vérité – et encore moins à enrayer le phénomène.

Ni vivants ni morts : les disparus sont là, dans cet interstice, ce no man’s land, invisibles, sans corps, sans tombe, sans aucune existence. Arrachés à leur vie, et comme dissous dans l’atmosphère. Pour leurs proches, aucun recours, le deuil impossible, l’angoisse interminable, les menaces, l’hypocrisie des autorités. 

L’enquête fouillée de Federico Mastrogiovanni, à travers des entretiens avec les parents des victimes, des experts, des activistes, des journalistes, démontre que la disparition forcée est un outil de pouvoir terriblement efficace, qui fait taire jusqu’à la possibilité d’une contestation.

C’est le portrait sensible et effrayant d’un pays miné par la peur, où l’État piétine sciemment ses propres prérogatives – et les droits de ses citoyens –, quand il ne se comporte pas directement comme le pire des délinquants.

 

Ni vivants ni morts a reçu le prix PEN Mexico 2015 et le Prix national du journalisme en 2015.

 

  • "Après le très bon livre de Patrick Bard "La frontière", traitant des féminicides  au Mexique, voici le grand roman enquête de F. Mastrogiovanni. A travers une étude journalistique poussée l'auteur nous plonge dans le phénomène des disparitions forcées. Un livre fabuleux qui ne laissera personne indifférent."

     

    Sarah Ponzo
  • "Mexique fantôme." Lire l'interview de Federico Mastrogiovanni ici

    Joachim Barbier
    Society
  • "Il faut lire ce livre pas seulement pour tenter de comprendre ce qui se passe au Mexique, mais parce que cela nous concerne, parce qu’il est question ici d’un système, basé sur la collusion entre un état, le crime organisé et les multinationales, une corruption à tous les étages au nom d’une logique froide et assassine qui profite aux uns et aux autres, aux dépends de la population d’un pays tout entier." Lire l'article ici

    Cathy Garcia
    La Cause littéraire
  • "Très documentée et étayée, l'enquête de Federico Mastrogiovanni révèle les agissements éhontés d’un Etat voyou, en pleine déliquescence, qu’il compare à l’Allemagne nazie." Lire l'article ici

    Blog Voyages au fil des pages
  • Lire l'article ici

    Christian Roinat
    Espaces Latinos
  • "Une enquête choc." Lire l'article ici

    François-Xavier Gomez
    Libération
  • "Ni vivants ni morts, le portrait ultradocumenté et tétanisant d'une population paralysée par la peur." Lire l'article ici

    Sandra Benedetti
    L'Express
  • "Impressionnante, glaçante et nécessaire enquête dans un pays traumatisé par ses disparus." Lire l'article ici

    Blog Charybde 27
  • "Ni vivants ni morts est le résultat d'un travail pertinent et courageux." Lire l'article ici

    Marion Cordier
    Zibeline

Federico Mastrogiovanni est un journaliste et documentariste né à Rome en 1979, qui vit au Mexique depuis 2009. Il travaille actuellement pour plusieurs magazines sud-américains, parmi lesquels Variopinto, Gatopardo, Esquire Latin America et Opera Mundi.

 

Bibliographie