Publication : 01/04/2021
Pages : 192
Grand Format
ISBN : 979-10-226-1091-9
Couverture HD
Numerique
EAN : 9791022610933
Couverture HD

Plier bagage

Daniel SALDANA PARIS

ACHETER GRAND FORMAT
18 €
ACHETER NUMÉRIQUE
12,99 €
Titre original : El nervio principal
Langue originale : Espagnol (Mexique)
Traduit par : François Gaudry

En 1994, avant de quitter la maison, sa mère lui a offert un livre sur les origamis, elle les a embrassés, lui et sa grande sœur, et a laissé une lettre. Ce départ inattendu change l’équilibre familial, et le narrateur, du haut de ses dix ans, doit apprendre à vivre avec une sœur adolescente qui l’ignore et un père qui, jusqu’alors, n’était pour lui « qu’un élément parmi d’autres de l’infrastructure domestique, une sorte d’hybride d’animal de compagnie et d’appareil ménager ».

Mais l’abandon est pesant quand on n’est plus obligé d’aller à l’école et qu’on passe ses journées seul à faire des origamis, sans aucun talent apparent pour le noble art japonais, d’ailleurs. Fort de ses lectures de la série Choisis ta propre aventure, lassé par la « méchanceté en pantoufles » de son père et aidé par le petit ami de sa sœur, il décide de partir en bus à la recherche de sa mère à l’autre bout du Mexique.

Un roman faussement candide qui vous déchire le cœur, un voyage qui nous montre la cruauté du monde, mais aussi la tendresse désintéressée des inconnus. Un personnage principal qu’on n’oublie plus et une œuvre limpide sur la fin de l’enfance.

  • "Un très beau roman, court, percutant, conte noir pour enfant perdu." Lire la chronique ici
    Blog En lisant en écrivant
  • "L’écrivain mexicain tire des effets proprement désopilants, et on ne quitte qu’à regret son enfant si sérieux." Lire la chronique ici
    Blog Le nouveau blog littéraire de Pierre Ahnne
  • "Daniel Saldaña París dépeint admirablement les affres de son jeune héros, la fin de l’enfance et de l’innocence, la confrontation à une réalité complexe, l’effondrement d’une famille sur fond de violence mexicaine."
    Elisabeth Miso
    Florilettres
  • "Le livre est drôle et tendre, en apparence, mais recèle un fond plus dramatique et un questionnement d'identité qui se révèlera au grand jour à l'âge adulte." Lire la chronique ici
    Blog Sens critique
  • "Un roman dur et amer, mais captivant, plein d’un suspense existentiel. Un livre émouvant qui nous donne une vraie leçon de vie." Lire la chronique ici
    Site Benzine Magazine
  • "Dans ce deuxième roman joliment énigmatique et façonné par les nervures non fiables de la mémoire, le très sensible Daniel Saldaña Paris donne à un adulte trentenaire cadenassé dans sa chambre la possibilité de revisiter l’élément-clé d’une enfance inquiète et solitaire."
    Anne-Lise Remacle
    Focus Vif (Belgique)
  • « "Raconté à hauteur d’enfant" : cette expression peut annoncer le pire, ou le meilleur - de ce côté se situe Ce que savait Maisie, d’Henry James. Plier bagage, roman mexicain, se situe aussi du bon côté. Exempt de mièvrerie, il est habité par une intelligence des relations humaines et par une simplicité dans l’énonciation de la vérité. »
    Virginie Bloch-Lainé
    Libération
  • « La plume du Mexicain Daniel Saldaña París, dont Plier bagage est le deuxième roman, est d'une sensibilité, justesse et extrême finesse sur une période de la vie où enfance devrait rimer avec innocence. Une période qu’il aborde de façon originale - l’adulte qui regarde dans le rétroviseur, se demande comment les souvenirs sont altérés, pourquoi la mémoire travestit les événements, voire les estompe.»
    Marie-Anne Georges
    La Libre Belgique
  • « Le récit, beau et torturé, tourne au road movie avant de révéler un secret de famille suivi de l’effondrement du narrateur devenu adulte. »
    RTS
  • « Glaçant, poignant et brillant. »
    Damien Aubel
    Transfuge
  • "La richesse de ce roman se cache bien sous cette simplicité qui pourrait être prise pour de la naïveté, et le lecteur est reconnaissant à l’auteur de lui offrir ce rôle actif : l’un et l’autre, l’un grâce à l’autre, peuvent façonner ce personnage trop modeste. Ce cadeau est rare, donc précieux, aussi précieux qu’un origami réussi." Lire la chronique ici
    Site America Nostra - Nos Amériques
  • "L’histoire est triste mais laisse planer l’espoir, l’écriture (en partie à hauteur d’enfant) est belle et fluide." Lire la chronique ici
    Blog Voyages au fil des pages
Cliquez ici pour ouvrir la visionneuse

Daniel Saldaña Paris est né à Mexico en 1984. Romancier, essayiste, poète, il a vécu un temps en Espagne et au Canada, et travaille aussi comme éditeur. Il a été sélectionné par le Hay Festival parmi les 20 meilleurs écrivains de moins de 40 ans.

Bibliographie