Publication : 01/01/2000
Nombre de pages : 136
ISBN : 979-2-86424-341-5
Prix : 12.2 €

Traces d’ombre

Nuno JUDICE

ACHETER
Langue originale : Portugais
Traduit par : Geneviève Leibrich

Dans un petit village, une grande maison sert à exorciser la brièveté de la vie. D'une certaine façon, elle est une référence et sa porte peut devenir un point de rendez-vous. Elle a même quelque chose de secret; et dans cette maison-ci le secret était lié à la personne du Maître, dernier héritier de la demeure.

Le Maître mène une vie de solitaire, jalonnée de passades amoureuses en ville. Le village le soupçonne de toutes sortes de méfaits, notamment de kidnapper les jeunes filles et de les garder dans les souterrains de la maison. La rumeur parle beaucoup d'une liaison secrète avec la Mercière. L’Etrangère réapparaît. Elle s'engage dans la lutte révolutionnaire. Le village connaît aussi un Anarchiste, un Professeur engagé, un Journaliste qui enquête sur la disparition du Maître, parti un beau jour sans laisser la moindre trace. Le roman brosse une synthèse de l'histoire du Portugal depuis les années 30 jusqu'à nos jours, dont le village et ses habitants sont le miroir.

Nuno Júdice, le poète, “ fait monter ” son texte jusqu’à l'onirisme et aux visions fantastiques, dans un crescendo d'images surréalistes, violentes et lyriques.


"Le poète portugais Nuno Júdice raconte enfin l’histoire de son pays telle que nul ne veut l’entendre.”

Bertrand Leclair, Les Inrockuptibles

  • « Le poète portugais Nuno Júdice raconte enfin l'histoire de son pays telle que nul ne veut l'entendre. »
    Bertrand Leclair
    LES INROCKUPTIBLES

Nuno Judice est né en 1949 en Algarve, au sud du Portugal. Il a écrit plusieurs recueils de poésie, des romans et des essais. Fondateur et directeur de la revue de poésie Tabacaria, il est professeur de littérature à l’Université nouvelle de Lisbonne et poursuit une œuvre importante de poète avec une quinzaine de recueils édités à Lisbonne.
Il a reçu le Grand Prix de Poésie de l’Association des écrivains portugais en 1995.

Bibliographie