Publication : 03/09/2020
Pages : 512
Grand Format
ISBN : 979-10-226-1058-2
Couverture HD
Numerique
ISBN : 979-10-226-1078-0

Tupinilândia

Samir MACHADO DE MACHADO

ACHETER GRAND FORMAT
23 €
ACHETER NUMÉRIQUE
14,99 €
Titre original : Tupinilândia
Langue originale : Portugais (Brésil)
Traduit par : Hubert Tézenas

Situé au cœur de l’Amazonie, un fabuleux roman entre Orwell et Jurassic Park, un blockbuster d’aventures et une réflexion sur la nostalgie, la mémoire et le nationalisme.

Tupinilândia se trouve en Amazonie, loin de tout. C’est un parc d’attractions construit dans le plus grand secret par un industriel admirateur de Walt Disney pour célébrer le Brésil et le retour de la démocratie à la fin des années 1980. Le jour de l’inauguration, un groupe armé boucle le parc et prend 400 personnes en otages. Silence radio et télévision.

Trente ans plus tard, un archéologue qui ne cesse de répéter à ses étudiants qu’ils ne vont jamais devenir Indiana Jones revient sur ces lieux, avant qu’ils ne soient recouverts par le bassin d’un barrage. Il découvre à son arrivée une situation impensable : la création d’une colonie fasciste orwellienne au milieu des attractions du parc dévorées par la nature. À la tête d’une troupe de jeunes gens ignorant tout du monde extérieur qu’ils croient dominé par le communisme, il va s’attaquer aux représentants d’une idéologie qu’il pensait disparue avec une habileté tirée de son addiction aux blockbusters des années 1980.

Avec humour, intelligence et une imagination foisonnante, l’auteur renverse les clichés des romans d’aventures et des films d’action tout en réfléchissant sur l’ambiguïté de la nostalgie, l’importance de la mémoire et les dangers du nationalisme.

Une magnifique preuve que le plaisir de raconter une histoire extraordinaire, servi par un talent littéraire remarquable, peut se mettre au service d’une réflexion politique actuelle.

« Pour l’auteur il n’y a pas de barrières entre la « grande » littérature et le divertissement. Jules Verne et Picsou sont traités avec le même amour que Shakespeare et Flaubert. » O Globo

  • "Avis aux amateurs de Jules Verne et de romans d’aventures sensationnels : Tupinilândia est fait pour vous ! Ce roman dense, nourri de multiples références à l’histoire du Brésil et de l’Amérique latine, nous transporte à la fois dans nos rêves d’enfants avec ce parc d’attractions incroyable et à la férocité du monde réel. Dans le Brésil des années 1980 qui se démène pour faire tomber la dictature militaire, un gros industriel, Joao Amadeus, fervent adorateur de Walt Disney, réalise son plus gros projet : créer un parc d’attractions gigantesque, aux allures de ville, dans le cœur de la forêt amazonienne. Les travaux sont gigantesques et le programme pharaonique.Toute la première partie du roman nous donne à voir un jeune journaliste qui interroge Joao Amadeus, sur ce projet inédit, mais aussi sur sa jeunesse, sur l’histoire du Brésil, ses rêves et ses espoirs déçus. Nous découvrons avec un plaisir évident ses élucubrations sur le plan du parc, les technologies qu’il compte y implanter et surtout les dessins des manèges tous plus incroyables les uns que les autres : nous y retrouvons un mélange savoureux entre Disneyland et Jurassik Park. Mais le jour de l’inauguration, des militaires prennent d’assaut le parc, font quelques 300 otages. Ces hommes ne veulent pas d’une quelconque évolution dans leur pays, et soutiennent le régime dictatorial. Cet assaut ne fera pas de mort, mais laissera le parc totalement à l’abandon au coeur de la forêt amazonienne.
    Des années plus tard, un archéologue s’intéressera de près à ce parc et y emmènera un petit groupe pour étudier les archives de cet incroyable projet. Mais, lors d’un voyage dans les vestiges des manèges, ils se rendent tous compte qu’en réalité, les otages et leur descendance sont toujours là, vivent ensemble dans une communauté autogérée. Mais nous ne sommes pas dans une quelconque congrégation hippie, mais au contraire au centre d’un micro régime totalitaire qui fait croire à ses citoyens qu’ils sont le dernier bastion de l’humanité contre le communisme. De surprise en surprise, nos héros réalisent la puissance de l’embrigadement de ces jeunes ; eux ne connaissent pas la civilisation et le monde se limite aux informations qu’on veut bien leur donner.
    Il est difficile en réalité de résumer ce livre volumineux, tant chaque thème est abouti. À partir des descriptions précises de chaque attraction qui nous plonge chaque fois dans un univers différent et nous conduit à de fines réflexions sur le nationalisme et la nostalgie, l’imagination prolifique de l’auteur tisse un vaste roman plein de personnages attachants et d’événements hautement périlleux, au gré d’une écriture talentueuse et passionnante. Prêts pour l’aventure ? Embarquez !"
    Ophélie
  • "A l'aube des années 80, un entrepreneur décide de construire un parc d'attractions à la gloire du Brésil, en plein cœur de l'Amazonie. Mais le jour de l'inauguration, rien ne se passe comme prévu. Tel est le ticket d'entrée de Tupinilândia, formidable roman d'action, qui convoque à la fois Walt Disney, Georges Orwell et Michael Crichton, et qui nous éclaire sur ce qu'est le Brésil depuis quelques décennies."
    Christophe Gilquin
  • "C’est vraiment génial, très original, mélange des aventuriers de l’arche perdue et Orwell".
    Alain Broutin
  • "Avec une imagination débordante, l’auteur s’empare du roman d’aventures pour mieux déconstruire ses clichés. Derrière une fiction à grand spectacle se dévoile une réflexion saisissante sur le nationalisme."
    Léonard Desbrières
    Lire Magazine Littéraire
  • Ecouter le podcast de l'émission ici
    Adriana Brandao
    RFI
  • "[…] un vaste roman plein de personnages attachants et d’événements hautement périlleux, au gré d’une écriture talentueuse et passionnante. Prêts pour l’aventure ? Embarquez !"
    Ophélie Drezet
    PAGE des libraires
Samir MACHADO DE MACHADO est né à Porto Alegre, Brésil, en 1981. Écrivain, scénariste, graphiste et traducteur de Conan Doyle, Tupinilândia est son premier roman traduit en français.

Bibliographie