Publication : 07/09/2006
Pages : 252
Grand Format
ISBN : 2-86424-590-2

La Malédiction de Constantin

Mine G. KIRIKKANAT

ACHETER GRAND FORMAT
20 €
Titre original : Bir Gün, Gece
Langue originale : Turc
Traduit par : Valérie Gay-Aksoy

Féridée est la correspondante à Paris d’un grand journal turc, elle a une liaison avec un chef de file de la cause séparatiste kurde. La nuit où ils se retrouvent clandestinement dans un hôtel à Paris, il est assassiné et Féridée échappe au tueur. Terrifiée, elle s’enfuit à Bruxelles chez un ami haut fonctionnaire de l’Union européenne qui, à son arrivée, lui apprend qu’Istanbul a été secouée par un grand tremblement de terre et qu’un raz de marée a englouti une partie de la région. L’aide internationale se met en place, et avec elle se révèle la rivalité entre les intérêts économiques de l’Union européenne et des USA. Féridée part à Istanbul à la recherche des siens et assiste à cette lutte géopolitique où se joue l’avenir de son pays.Sur un rythme de thriller, l’auteur met en scène avec maestria une intrigue aux multiples rebondissements menée par des personnages attachants dans une ville sinistrée dont les survivants errent dans les décombres ou s’affrontent violemment pour survivre.Ecrit dans un style limpide et efficace, ce roman est une déclaration d’amour à la ville d’Istanbul et à son peuple, ainsi qu’une illustration claire des enjeux géopolitiques dont la Turquie est le théâtre.

  • « Cet étonnant polar géopolitique est aussi une véritable déclaration d'amour à Istanbul. [...] Au-delà des questions de stratégie qu'il soulève, c'est cette atmosphère de cauchemar qui le rend singulier. »
    Gérard Meudal
    LE MONDE DES LIVRES
  • - Madeline Mukamabano, le 14 février
    "La Société des Nations"
    FRANCE CULTURE

RADIO PFM - Émission Noir c Noir, Guy Lesniewski


Née à Ankara, diplômée de l’Université d’Istanbul, elle est sociologue de formation. Elle débute dans le journalisme dans la revue humoristique Çarsaf en 1977, après avoir gagné un concours. Elle écrit pour la page humoristique Ciddiyet du quotidien Cumhuriyet pendant deux ans. Après un arrêt de presque 7 ans, elle revient au journalisme en tant que correspondante de Cumhuriyet à Bilbao, puis à Madrid. En 1991, elle est nommée à Paris et de 1993 à 2005, elle est correspondante de Milliyet et aussi éditorialiste de Radikal. Depuis 2005, elle est éditorialiste à Vatan et contribue régulièrement au programme Kiosque de TV5. Laïque, démocrate, Mine Kirikkanat a été élue, à trois reprises, la journaliste la plus courageuse de Turquie .
Elle a publié huit livres dont deux sont traduits en français: Le Palais Aux Mouches (L’Harmattan, 1995) et L’Autre Nom De La Rose (E-dit, Paris 2000).
La Malédiction de Constantin (Bir Gün, Gece, 2003) est un best seller politico-criminel, la première fiction d’anticipation de la littérature turque qui relate l’après tremblement de terre attendu à Istanbul.

Bibliographie