Publication : 09/02/2012
Nombre de pages : 240
ISBN : 978-2-86424-852-1
Prix : 19 €

Le lieutenant

Kate GRENVILLE

ACHETER
Titre original : The Lieutenant
Langue originale : Anglais
Traduit par : Mireille Vignol

Daniel Rooke est un enfant exceptionnellement doué. Ses maîtres l’envoient étudier à l’Académie navale de Portsmouth où il se trouve embarrassé par son origine trop modeste et son intelligence trop vive. Son horizon s’élargit quand il découvre la navigation et l’astronomie. L’Astronome royal, qui a repéré en lui un esprit hors norme, l’envoie en expédition scientifique pour étudier le retour d’une comète qui ne sera visible que de l’hémisphère Sud. Il navigue donc vers la Nouvelle-Galles du Sud en compagnie de prisonniers anglais condamnés à vivre dans une colonie pénitentiaire.
Le lieutenant Rooke s’installe à l’écart du camp pour y mener ses observations. Il prend petit à petit conscience de la présence des aborigènes, qui apparaissent et disparaissent, l’observent de loin ou pénètrent dans sa cabane par curiosité. Pendant ce temps, le manque de nourriture fait monter la tension entre les nouveaux venus et les premiers occupants.
Le lieutenant se lie d’amitié avec un groupe d’aborigènes et, en particulier, une jeune fille en qui il reconnaît sa propre soif de connaissance et dont il tombe amoureux. Elle lui apprend à parler sa langue. Il découvre la nature immense, il découvre la solitude, il découvre les Australiens et leur culture, il découvre avec exaltation qu’il peut employer son intelligence à la constitution de la connaissance de la langue de ce pays inconnu, jusqu’au jour où on lui demande de prendre parti dans un conflit sanglant.

Ce roman est – librement – inspiré du journal de William Dawes, un officier anglais arrivé en Australie en 1888 avec la première vague de bagnards anglais.

  • «Un joli roman historique. Qui nous permet aussi de nous questionner sur l’effet de la colonisation sur des populations dites "vierges". Très prenant.»

    Pascal Jaubert
  • « Après Le Fleuve secret, déjà traduit chez Métailié, Kate Grenville continue à explorer les rapports entre anglais « civilisés » et aborigènes « sauvages » lors de la colonisation de l’Australie. Sans porter de jugement de valeur sur les uns et les autres, elle montre subtilement comment ces rapports sont biaisés d’entrée par les présupposés du colonisateur, forcément porteur de valeurs «supérieures». A partir de l’histoire vraie d’un lieutenant de l’armée royale et astronome envoyé en Nouvelle-Galles du Sud en 1786, et qui a tenu son journal, elle tisse un roman de l’amitié, de la tolérance et de la découverte de la nature immense. »

  • «La lecture de Grenville Le Lieutenant a été un vrai bonheur, je me suis régalé à le lire. J'ai appris plein de choses, je me suis cultivé, je me suis "évadé" le temps de cette lecture, un véritable dépaysement ! Et puis surtout je me suis enrichi d'une belle réflexion sur le thème de l'altérité, de la rencontre, du partage, de l'échange. Même si opposé à la "Realpolitik" d'une nation à l'hégémonie destructrice, l'action de notre Lieutenant cela semble bien dérisoire...»

    Daniel SNEVAJS
  • Lire l'article entier ici.
    M LE MAGAZINE
  • « Une toile de fond imparable, posée avec retenue et justesse. Epatant »
    Michel Genson
    LE REPUBLICAIN LORRAIN
  • « Cette expédition entraîne le lecteur au temps des grands explorateurs qui partaient à la conquête de nouveaux territoires, peu respectueux des « natifs » qui, au contraire, les accueillaient avec bienveillance »
    Etienne Destable
    LE TELEGRAMME DE BREST
  • « Un récit entre témoignage historique et étude anthropologique signée par l’une des romancières australiennes les plus talentueuses.»
    LA REVUE
  • « Librement inspiré du journal de William Dawes, officier anglais débarqué en 1788 avec une première vague de bagnards, ce roman à l’élégante consision partage avec le film Le nouveau monde, de Terence Malick, un panthéisme romantique. Il rend également hommage à ces merveilleux outsiders qui sont attirés par ce qui leur est étranger : cet autre qui a la beauté fatale du mystère.»
    Isabelle Potel
    AIR FRANCE MADAME
  • « Le regard faussé de l’homme sur ce qu’il ne connaît pas, le sentiment de supériorité du colonisateur, l’aveuglement, la culpabilité, la réflexion est contemporaine. »
    Anne-Sophie Hache
    LA VOIX DU NORD
  • «Le lieutenant de l’Australienne Kate Grenville est donc l’un de ces romans d’aventure qui se dévorent d’un trait, le cœur battant et l’esprit enfiévré. »
    Florence Dalmas
    LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
  • Plus d'infos ici
    MONTREAL 157
  • Plus d'infos ici.
    MADAME DUB.COM
  • , 25 février et 29 mars 2012, Emma Breton Plus d'infos ici. Plus d'infos ici.
    MADAME DUB.COM
  • Plus d'infos ici
    « Le journal du samedi »
    RSR

Kate Grenville est née en 1950 à Sydney. Ses romans sont des best-sellers dans tous les pays anglo-saxons. Ils ont remporté de nombreux prix, dont l'Orange Prize et le Commonwealth Writers' Prize et sont traduits dans le monde entier.
Son roman Le Fleuve secret s'est vendu à plus de 270 000 exemplaires et a été sélectionné pour le Man Booker Prize.

Bibliographie