Publication : 13/04/2006
Nombre de pages : 414
ISBN : 2-86424-560-4
Prix : 28 €

Livre 2 – L’Autre Rive de l’Occident

Adauto NOVAES

ACHETER
Edité par Adauto Novaes


L’Autre rive de l’Occident traite de l’influence de la découverte du Brésil sur la pensée française, depuis les réalités imaginaires inspirées par Jean de Léry et sa “France Antarctique” implantée en 1555 à l’entrée de la baie de Rio de Janeiro, où des réfugiés huguenots gagnèrent “une hospitalité généreuse” chez des indiens Tupinikins pourtant considérés comme féroces, jusqu’aux réflexions subtiles de Pierre Clastres dans son ouvrage classique La Société contre l’État, inspiré de ses recherches chez des indiens brésiliens. L’Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil, de Jean de Léry, œuvre annonciatrice de la “conscience malheureuse des anthropologues d’aujourd’hui” (Lestringant) a amené Montaigne à écrire un des Essais les plus célèbres, Des Cannibales, qui est devenu aujourd’hui selon Claude Lévi-Strauss, le “bréviaire de l’ethnologue”, après avoir été le bréviaire du philosophe, comme le rappelle Lestringant. Directement ou non, Des Cannibales ont influencé des auteurs aussi divers que John Locke, Pierre Bayle, Prévost, l’abbé Raynal, Diderot et Jean-Jacques Rousseau. À partir de là, une littérature innombrable sur les coutumes, les formes d’organisation politique et les cosmogonies envahit le Vieux Monde. Et il ne pouvait en être autrement car, comme le dit Voltaire, l’empire des coutumes est bien plus vaste que l’empire de la nature. L’anthropologie française serait certainement différente sans Tristes Tropiques et l’Histoire de lynx qui montrent que, si d’un côté la pensée occidentale était beaucoup moins capable d’admettre l’autre, à moins que celui-ci ne fut réduit au même dans un processus de domination et d’assimilation, de l’autre la pensée amérindienne avait déjà préparé, au travers de ses mythes, la place du blanc. Dans sa réflexion sur la gémellité, Lévi-Strauss conclut que les indiens “étaient effectivement prêts à accueillir” l’autre et attendaient déjà les blancs.

Les essais réunis ici décrivent donc l’impact du Nouveau Monde dans les domaines de la philosophie, de l’anthropologie et de la politique. Il ne s’agit pas seulement de parler des indiens, mais de repenser le politique dans l’Occident à la lumière de l’expérience sauvage. Il est évident que la pensée politique européenne – qui a inspiré la politique moderne au Brésil dans l’équilibre délicat entre la “tradition” et l’appropriation d’éléments historiquement nouveaux, introduits par la condition coloniale, comme nous pouvons le lire dans l’essai de l’historien John Manuel Monteiro – ne peut pas seulement être comprise à partir d’elle-même. Comprendre notre condition d’occidental requiert un décentrage, un regard autre et un regard vers l’autre, qui peut être compris comme “le passage de la politique en tant que dogme à la politique éthique ou anthropologique”. Ce décentrage nous amène à voir des choses distinctes, rompant avec l’unité originale aveuglée sur elle-même. Cette idée de décentrage se trouve aussi dans les textes des Aventures de la raison politique: si la raison procède d’une pensée réfléchie, c'est-à-dire d’un éloignement du monde donné, L’Autre rive de l’Occident est également un éloignement du regard immédiat, éloge de la division et reconnaissance de l’autre en tant qu’autre.


Sommaire :
· Gerd BornheimLa découverte de l'homme et du monde
· Bartolomé BennassarDeux mondes fermés à l'ouverture du monde
· Luiz Felipe de AlencastroL'économie politique des découvertes
· Frank Lestringant L'autre conquête : les huguenots au Brésil
· João Adolfo HansenLa servitude naturelle du sauvage et la guerre juste contre le barbare
· Jean Delumeau Une traversée du millénarisme occidental
· Marilena Chaui Prophéties et temps de la fin
· Davi Kopenawa Yanomami et Bruce AlbertÀ la découverte des Blancs
· Ailton Krenak L'éternel retour de la rencontre
· Frank LestringantDans l'attente de l'autre
· Jacques MeunierItinéraire d'un enfant normand
· Philippe DescolaLa sauvagerie cultivée
· Patrick MenguetLa politique de l'esprit
· Ronaldo VainfasNotre Dame, les drogues et la danse
· Manuela Carneiro da Cunha Chamanisme et interprétation
· John Manuel MonteiroArmes et pièges
· Carlos FaustoSur l'inimitié : forme et symbolisme de la guerre indigène
· Serge GruzinskiLa Renaissance amérindienne
· Pascal DibieL'érotisme du divin Marquis d'Amazonie
.Leyla Perrone-MoisésEssomericq, le Carijó chanceux
Journaliste et enseignant, Adauto Novaes a étudié la philosophie aux Collège des Hautes Études et de journalisme à l'Institut Français de Presse (Sorbonne). Il a été directeur, pendant 20 ans, du Centre d'Études et de Recherches de la Fondation Nationale d'Art (Ministère de la Culture brésilien), où il a organisé des groupes d'études et des cycles de débats qui ont donné lieu à plusieurs publications.

Bibliographie