Publication : 13/09/2018
Nombre de pages : 280
ISBN : 979-10-226-0806-0
Prix : 21 €

Secrets

Marcel BEYER

ACHETER
Titre original : Spione
Langue originale : Allemand (Allemagne)
Traduit par : Cécile Wasjbrot

Dans cette famille « silencieuse et dispersée » il manque pas mal de pièces. Carl, Nora, Paulina et leur cousin, le narrateur, n’ont jamais connu leurs grands-parents. Tandis que d’autres découvrent le passé dans les albums de famille, les quatre ado-
lescents ne tombent que sur des photos découpées, des non-dits, des mensonges.
Ce qui est soigneusement tenu secret dans la famille, et que les parents ne veulent surtout pas connaître, c’est l’histoire du grand-père pendant le Troisième Reich, qui abandonne sa fiancée pour s’engager dans la légion Condor et bombarder Guernica. Qui est cette « vieille », avec qui il s’est remarié et qui fait tout pour effacer son passé ? Et qu’est donc devenue cette grand-mère soprano aux beaux yeux italiens ?
Sur les collines de la ville, où flottent de mystérieuses spores, le jeu innocent tourne à l’obsession et finit par éloigner le narrateur de ses cousins. Fiction et réalité se mélangent, peut-être qu’il vaudrait mieux tout oublier. Mais comment oublier ce qu’on ne connaît pas ?
« Un des meilleurs romanciers européens du moment. » New York Times

Marcel BEYER, né en 1965 en Allemagne de l’Ouest, s’est installé après la chute du Mur de Berlin à Dresde, pour connaître de l’intérieur cette partie de l’Allemagne. Il a commencé sa carrière littéraire en publiant des poèmes, puis en 1995 un premier roman, Voix de la nuit (Calman-Lévy). Kaltenburg est son troisième roman. Dans chacun d’entre eux, Marcel Beyer revient sur les conséquences actuelles de la blessure profonde et inguérissable que le nazisme a infligée à l’Allemagne. Lorsqu’on lui demande pourquoi un jeune écrivain s’intéresse si intensément à des événements qui se sont déroulés bien avant sa naissance, il répond qu’il se demande toujours avec angoisse comment il se serait comporté s’il avait vécu à cette période-là, s’il aurait su vivre dans un régime totalitaire sans se compromettre avec le pouvoir.

Bibliographie