Publication : 13/09/2018
Nombre de pages : 280
ISBN : 979-10-226-0806-0
Prix : 21 €

Secrets

Marcel BEYER

ACHETER
Titre original : Spione
Langue originale : Allemand (Allemagne)
Traduit par : Cécile Wasjbrot

Dans cette famille « silencieuse et dispersée » il manque pas mal de pièces. Carl, Nora, Paulina et leur cousin, le narrateur, n’ont jamais connu leurs grands-parents. Tandis que d’autres découvrent le passé dans les albums de famille, les quatre adolescents ne tombent que sur des photos découpées, des non-dits, des mensonges.
Ce qui est soigneusement tenu secret dans la famille, et que les parents ne veulent surtout pas connaître, c’est l’histoire du grand-père pendant le Troisième Reich, qui abandonne sa fiancée pour s’engager dans la légion Condor et bombarder Guernica. Qui est cette « vieille », avec qui il s’est remarié et qui fait tout pour effacer son passé ? Et qu’est donc devenue cette grand-mère soprano aux beaux yeux italiens ?
Sur les collines de la ville, où flottent de mystérieuses spores, le jeu innocent tourne à l’obsession et finit par éloigner le narrateur de ses cousins. Fiction et réalité se mélangent, peut-être qu’il vaudrait mieux tout oublier. Mais comment oublier ce qu’on ne connaît pas ?
« Un des meilleurs romanciers européens du moment. » New York Times

  • "Secrets de Marcel Beyer est le roman de l’obscur qui fait entrer le lecteur dans un univers où les drames intimes naissent aussi de la face cachée de l’Histoire." Lire l'article ici

    Linda Lê
    En attendant Nadeau
  • Lire l'article ici

    Sandra Jumel
    Vocable
  • "Le roman pointe les failles de la société allemande qui peine à se réconcilier avec son passé." Lire l'article ici

    Site La Petite revue
  • "Un roman qui a secoué mes habitudes de lectrice." Lire l'article ici.

    Blog La Nuit je mens

Marcel BEYER, né en 1965 en Allemagne de l’Ouest, s’est installé après la chute du Mur de Berlin à Dresde, pour connaître de l’intérieur cette partie de l’Allemagne. Il a commencé sa carrière littéraire en publiant des poèmes, puis en 1995 un premier roman, Voix de la nuit (Calman-Lévy). Kaltenburg est son troisième roman. Dans chacun d’entre eux, Marcel Beyer revient sur les conséquences actuelles de la blessure profonde et inguérissable que le nazisme a infligée à l’Allemagne. Lorsqu’on lui demande pourquoi un jeune écrivain s’intéresse si intensément à des événements qui se sont déroulés bien avant sa naissance, il répond qu’il se demande toujours avec angoisse comment il se serait comporté s’il avait vécu à cette période-là, s’il aurait su vivre dans un régime totalitaire sans se compromettre avec le pouvoir.

Bibliographie