Publication : 16/05/2019
Nombre de pages : 250
ISBN : 979-10-226-0914-2
Prix : 21 €

Une santé de fer

Pablo CASACUBERTA

ACHETER
Titre original : La mediana edad
Langue originale : Espagnol (Uruguay)
Traduit par : François Gaudry

Convaincu qu’il va mourir dans l’heure, Tobías n’a même pas pris le temps de s’habiller pour se rendre en urgence chez son homéopathe, le docteur Svarsky. C’est donc en robe de chambre et pantoufles qu’il croise par hasard la belle-mère du docteur devant l’immeuble Mignón. Grand et costaud, presque la cinquantaine, Tobías vit chez sa mère, veuve spirite, et passe sa vie à lutter contre une série sans fin de maux imaginaires tout en cherchant avec elle, par des moyens plus ou moins farfelus, à communiquer avec ce père colonel qu’il n’a pas connu.
Avec la participation d’un petit chien errant, d’une jeune maîtresse presque nue, d’une femme ouverte aux inconnus et d’une fuite d’eau aux proportions délirantes, une journée suffira à bouleverser de fond en comble la vie recluse et angoissée de ce flamboyant hypocondriaque, et toutes ses certitudes. Et peut-être qu’il y trouvera, enfin, le moyen de vivre vraiment. Ou pas.
Un roman d’apprentissage tardif inédit, cocasse et poétique, où l’auteur nous prouve encore sa virtuosité linguistique et son sens de l’humour.
« Pablo Casacuberta parvient à renouveler, avec talent et une jubilation communicative, la vieille rengaine oedipienne de la relation père-fils en s’appuyant sur un sens très aigu des situations drolatiques. »
Pierre Lemaitre (à propos de Scipion)

PRIX NATIONAL DE LITTÉRATURE 2019

  • 24 heures dans la peau d'un quinquagénaire hypocondriaque qui a décidé de sauver son médecin de la débâcle conjugale... Un régal !

  • Laissez vous séduire par cette pépite uruguayenne écrite par un auteur déjà très largement reconnu en Amérique Latine et qui mérite une place de choix au sein de la littérature hispanique contemporaine.
    Les tribulations du candide Tobias finiront par vous faire chavirer après vous avoir emporté avec virtuosité dans un tohu-bohu irrésistible et hilarant.
    Féru de littérature romantique, Tobias, cinquantenaire hypocondriaque de 2m et 120kg, vit toujours chez sa mère et ne trouve réconfort à son mal être qu'auprès de son médecin homéopathe. Affublé d'un air perpétuellement égaré, il trimbale au travers de malaises successifs la douloureuse conscience d'une présence insuffisante dans le monde. Mais ce matin là, son univers familier va vaciller: Tobias est persuadé que la fin de sa vie est imminente; accou tré de ses pantoufles il débarque affolé dans le cabinet déjà bondé de patients trépignants d'impatience devant l'absence inexpliquée du dévoué praticien. "Le charmeur de serpents" s'est enfermé dans un hôtel en prise avec une crise existentielle qui va confronter le malheureux Tobias à des faits plus qu'embarrassants et mettre un point final à sa douce dérive.
    Dans une verve absolument délicieuse, Pablo Casacuberta nous conte avec humour les vaines tergiversations d'un héros magnifiquement drôle et si attachant. La beauté et la vivacité de la langue nous font glisser imperceptiblement d'un comique de situation grotesque à une tragédie humaine déchirante.
    Magnifique!

    Rosalie
  • Lire l'article ici

    Mathieu Lindon
    Libération
  • "Composé en grande partie comme un monologue introspectif, ce récit de formation est une comédie burlesque, dont la drôlerie tient surtout au décalage entre le langage précieux du narrateur et la trivialité de certaines scènes, décrites avec une emphase savoureuse."

    Lire l'article ici

    Ariane Singer
    Le Monde des livres
  • "Composé en grande partie comme un monologue introspectif, ce récit de formation est une comédie burlesque, dont la drôlerie tient surtout au décalage entre le langage précieux du narrateur et la trivialité de certaines scènes, décrites avec une emphase savoureuse."

    Lire l'article ici

    Ariane Singer
    Le Monde des livres
  • Lire l'article ici

    TRANSFUGE
  • Lire l'article ici

    Que tal Paris?
  • Lire la chronique ici

    Site La Viduité
Pablo CASACUBERTA est l’une des dernières incarnations de l’esprit de la Renaissance qui se lance à l’abordage de l’art en pratiquant le plus grand nombre de ses expressions, dans son cas la littérature, la peinture, la photographie, le cinéma et la vidéo. Il a été sélectionné en 2007 par le Hay Festival pour le groupe Bogotá 39, réunissant les écrivains latino-américains de moins de 40 ans les plus prometteurs. Il est l’auteur de cinq romans devenus cultes dans toute l’Amérique latine.

Bibliographie