Dans la presse

Le Figaro Magazine

Nicolas Ungemuth

« Kelman montre sa grandeur d’écrivain en décrivant les rapports rudes mais souvent bouleversants entre un père veuf qui a également perdu sa fille, et ce qui lui reste de progéniture »

Lire l’article ici