Dans la presse

Blog La Livrophage

« La farce macabre et réjouissante de Quadruppani m’a tenue en haleine et j’ai fini tout ça sans m’arrêter. » Lire l’article ici