Publication : 03/10/2019
Pages : 400
Grand Format
ISBN : 979-10-226-0963-0
Couverture HD
Numerique
ISBN : 979-10-226-0964-7
Couverture HD

Le Quaker

Liam McILVANNEY

ACHETER GRAND FORMAT
21 €
ACHETER NUMÉRIQUE
15.99 €
Titre original : The Quaker
Langue originale : Anglais (Ecosse)
Traduit par : David Fauquemberg

Dans la lignée de David Peace et Ian Rankin.

Un roman noir écossais porté par une écriture efficace et une intrigue tout en crescendo qui nous offre une plongée dans les bas-fonds sombres et glauques de Glasgow.

1969. Glasgow. Trois jeunes femmes sont allées danser dans un dancing populaire, elles y ont rencontré un garçon que leurs amies décrivent comme bien de sa personne et correct, elles ont été très discrètes sur cette relation, puis on a retrouvé leurs ca-davres sur des terrains vagues, elles ont été violées et étranglées avec leurs bas. Les recherches piétinent, les policiers de la crimi-nelle sont à cran, ils se perdent dans les détails. L’inspecteur principal Duncan McCormack est appelé pour auditer la désas-treuse enquête, ce qui a le don d’irriter les membres de l’équipe qui ont déjà dû essuyer les railleries de la presse pour leur tenta-tive vaine d’attraper le tueur en se mêlant à la foule des dan-seurs.
Parallèlement on suit Alex Patton, un perceur de coffres-forts venu de Londres pour cambrioler une salle des ventes dans sa ville natale et dont l’histoire croise celle du tueur à mesure que l’intrigue se noue et que McCormack est impliqué dans les deux affaires

L’auteur dresse un portrait vivant d’un quartier lugubre en pleine démolition, un témoignage sur l’état de la police de Glasgow et ses préjugés, à l’apogée du règne de la mafia locale, tout en me-nant une intrigue policière solide, tenue par des personnages inoubliables. Il donne alternativement la parole aux victimes et aux enquêteurs.
Liam McIlvanney s’inspire d’un fait divers pour nous raconter la ville et sa police dans les années 60, au moment où un tueur en série, qu’on n’a toujours pas retrouvé, a violé et étranglé trois jeunes femmes rencontrées dans un dancing.

  • "J'ai beaucoup aimé la lecture de ce polar avec une construction d'enquête originale puisqu'on arrive après plusieurs mois d'enquête sans résultat et avec un personnage détesté par ses "collègues". C'est glauque et sombre, bien pensé, la psychologie des personnages est finement travaillée et l'intrigue nous laisse dans le brouillard. Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est la longueur du livre, à l'inverse d'un page-turner, on s'immerge dans l'ambiance du Glasgow 1968, c'est assez lent, mais on ne peut pas lâcher le livre, car attaché aux personnages, on veut savoir ce que cette ville va faire d'eux."

    François Rouillère
  • À Glasgow, en 1969, un tueur en série prend pour cible des jeunes femmes profitant de leur soirée dans un dancing. Il agit selon un même mode opératoire : après les avoir violées, il les tue en les laissant quasiment nues dans la rue. En un an, l'assassin a réussi à échapper à la police locale qui doit subir les moqueries et les injures des journalistes ainsi que la déception de la population, de plus en plus inquiète. Pour examiner ce dossier, c'est l'inspecteur principal Duncan McCormack qui est appelé, enquêteur tout à fait charismatique, solitaire et attachant. Il met un coup de pied dans la fourmilière et, de nouveau, l'espoir d'attraper le meurtrier renaît. 

    McCormack apporte un regard juste et critique sur la police écossaise à cette époque mais aussi sur la société de Glasgow, « La ville elle-même était en train de changer, au fur et à mesure que les boulets de démolition en rectifiaient la carte. Liquidation des taudis. Rénovation urbaine. Des quartiers entiers anéantis à force de raser leurs immeubles. Nettoyage des rues. Familles éparpillées. » Avec une écriture sobre, intense et cinématographique, Liam McIlvanney parvient à instaurer une ambiance lugubre, glauque et poisseuse qui n'est pas sans rappeler celle de True Detective. Un roman réussi grâce à une enquête haletante, bien ficelée et des personnages hauts en couleur.

    Amandine
  • 1969, Glasgow, Écosse. Trois jeunes femmes profitaient simplement du dancing de la ville, elles rencontreront toutes les trois un hommes qui les tuera avec leurs propres bas dans des terrains vagues.
    Parce que Glasgow, dans les années 1960, c'est avant tout une ville avec des quartiers démolis presque entièrement, une population, l'ouverture possible au crime.
    Mais cette fois, rien ne va plus. Le serial-killer, surnommé "Le Quaker", fait enrager les policiers locaux de la criminelle. D'autant plus que ces derniers sont chapeautés par l'inspecteur principal Duncan McCormack, qui a pour rôle de les auditer : une activité pas très agréable pour des policiers en pleine recherche de tueur...
    Parallèlement, un cambrioleur londonien à la petite semaine pénètre le coffre d'une grande vente aux enchères. L'inspecteur principal se retrouve sur les deux affaires simultanément, et bien entendu, les affaires vont finir par inexorablement se croiser...
    Liam McIlvanney dévoile dans ce premier polar traduit en français une très belle plume. Le récit nous happe dans une Écosse en pleine mutation, pétrie de contradictions, de drames et de violences. Et nous voyageons dans le temps et dans l'espace.
    Un véritable polar qu'on ne peut pas lâcher dès la première page.

    Ophélie
  • "1969, Glasgow, 3 jeunes femmes tuées au retour d'un dancing. Un superbe 'Tartan noir", avec un enquêteur mélancolique abonné aux matins blêmes !"

    Christelle
  • "Liam McIlvanney nous plonge dans un roman policier fascinant, dans un Glasgow livré à la corruption. De son écriture sèche, intense, cinématographique, il nous entraîne dans une intrigue complexe, extrêmement bien ficelée, avec moult rebondissements, jouée par des personnages hauts en couleur et convaincants."

    Lionel Daubigney
  • "C'est vraiment avec bonheur que j'ai plongé et replongé dans ce roman ! A découvrir absolument si vous aimez le genre !"

    Lire la chronique ici

    Blog Livr'escapades
  • "Un maître du roman noir nous plonge dans un Glasgow désert et sanglant, où l'on se cache pour s'aimer. Liam Mcllvanney signe un puissant Quaker."

    Lire l'article ici

    Elise Lépine
    Transfuge
  • Lire l'article ici

    Sud Ouest
  • Lire l'article ici

    Philippe Blunchet
    Le Figaro Magazine
  • "On perçoit le désespoir de la Police alors que la chasse et la traque du criminel s'apparente à la poursuite d'un fantôme, cela fait partie des moments forts du récit ainsi que les rebondissements de la fin qui m'ont convaincu."

    Lire la chronique ici

    Blog L'atelier de Litote
  • "Liam McIlvanney nous plonge dans un roman policier fascinant, dans un Glasgow livré à la corruption."

    Lire la chronique ici

    Lionel Daubigney
    PAGE DES LIBRAIRES
  • "Ce roman noir, porté par une écriture efficace, nécessite une attention constante, mais les caractères bien étudiés, les retournements de situation continuels et l'écriture soignée en font la valeur."

    Lire l'article ici

    Notes bibliographiques
  • "Excellent moment de lecture, un bon vrai polar, plus violent dans ce que sont les personnages que dans les actes, et Glasgow versant sombre."

    Lire la chronique ici

    Blog La livrophage
  • "Liam McIlvanney nous plonge dans un roman policier fascinant"

    Lire l'article ici

    PAGE DES LIBRAIRES
  • "Avec Le Quaker, Liam McIlvanney signe un roman très solidement charpenté."

    Lire l'article ici

    François Barrère
    Midi Libre
  • "L'enquête policière est passionnante, solide et m'a scotchée pendant toute ma lecture. J'avais toujours envie de reprendre ma lecture, j'ai transporté le roman partout avec moi pour découvrir la suite."

    Lire la chronique ici

    Blog La nuit je mens
  • "Une lecture éprouvante, souvent, mais un grand polar !"

    Lire la chronique ici

    Site Addict Culture

Liam MCILVANNEY est professeur de littérature à l’université Otargo, en Nouvelle-Zélande et critique littéraire à la London Review of Books. Il est le fils de William McIlvanney qui publie aux Editions Rivages. Les Couleurs de la ville est son premier roman.

Bibliographie