Publication : 31/08/2017
Nombre de pages : 288
ISBN : 979-10-226-0696-7
Prix : 21 €

Otages

Sherko FATAH

ACHETER
Titre original : Der letzte Ort
Langue originale : Allemand (Allemagne)
Traduit par : Olivier Mannoni

Deux otages dans le désert irakien.

Ballottés d’un lieu à un autre, d’un groupe crapuleux à une bande de fanatiques, transportés dans des camionnettes brûlantes, le visage couvert d’une cagoule, jetés dans des réduits, des caves, cachés ou exhibés, menacés, molestés, ils ne savent pas où ils sont ni avec qui. La poussière est asphyxiante, la peur aussi, l’attente les consume lentement.

Dans ce huis clos étouffant, deux hommes se jaugent, s’affrontent : Osama, l’interprète, ex-pilleur de tombes, aux prises avec un épisode peu glorieux de son passé, et Albert, l’archéologue allemand venu “faire le bien” mais incapable d’échapper à ce qu’il est.

Sherko Fatah explore avec son talent d’écrivain confirmé ces déserts troubles, si lointains qu’ils nous semblent irréels, où l’enlèvement est un marché florissant. Il s’interroge sur la possibilité d’un dialogue entre deux hommes qui partagent le même destin, mais n’ont pas le même monde, et sonde les gouffres qui, malgré tout, subsistent entre eux.

Un thriller littéraire au plus brûlant de l’actualité.

PRIX ADELBERT VON CHAMISSO 2015

« Sherko Fatah est l’un des auteurs allemands les plus politiquement lucides. »               Die Zeit

 

  • "De quoi faire réfléchir, et surtout frémir." Lire l'article ici

    Jean-Luc Tiesset
    En attendant Nadeau
  • "Le cinquième roman de Sherko Fatah, Otages, poursuit le patient travail archéologique de passés croisés d’une biographie comme notre époque les écrit." Lire l'article ici

    Diacritik
  • "L'auteur, un Allemand d'origine kurde, sait faire monter la tension, dans un face-à-face oppressant." Lire l'article ici

    François Forestier
    L'Obs
  • "Trouble et haletant, ce roman pose la question, amère et lucide, et tellement actuelle, de la possibilité d’un dialogue entre deux mondes séparés par un abîme d’incompréhension et d’intolérance." Lire l'article ici

    Blog Voyages au fil des pages
  • "Dans ce grand roman d'angoisse et de compassion, à travers le portrait de deux hommes aux prises avec l'hostilité du monde, embourbés dans leurs remords, leurs souvenirs et leur espoir, Sherko Fatah écrit la valeur inestimable de la vie de chaque être humain." Lire l'article ici

    Elise Lépine
    Transfuge
  • "Il faut affronter leurs ravisseurs, certes, mais aussi leur passé, leurs liens avec l'Irak et leur notion personnelle de la morale." Lire l'article ici

    Biblioteca Magazine
Fils d’un père kurde originaire du nord de l’Irak et d’une mère allemande, Sherko Fatah est né en 1964 à Berlin-Est. Grâce à la nationalité irakienne de son père, il a pu quitter la RDA avec sa famille qui, après un bref séjour à Vienne, s’installa à Berlin-Ouest où Sherko Fatah fit des études de philosophie et d’histoire de l’art, il étudie particulièrement Heidegger. Il a fait de nombreux voyages en Irak. Il vit à Berlin. Il a remporté le Grand Prix de l'Académie de Berlin 2015.

Bibliographie