Publication : 09/09/2005
Nombre de pages : 160
ISBN : 979-10-226-0725-4
Prix : 8 €

Toiles de maître

Hannelore CAYRE

ACHETER

Sorti de prison et plus que jamais dans la ligne de mire de son Ordre, l’avocat Christophe Leibowitz renoue difficilement avec son métier. C’est à l’occasion d’une étonnante affaire de tableaux volés qu’il s’aperçoit qu’un front invisible se mobilise pour l’éradiquer. Flanqué de ses sulfureux amis, Leibowitz part sans le savoir à la recherche de sa propre histoire et va découvrir une France hantée par ses vieux démons.

Une intrigue bien construite, une vision hilarante et sans pitié de la justice, des situations aussi rocambolesques qu’absurdes et surtout un style au rythme et à la puissance inimitables.

  • "Second volet de la trilogie qui reprend le personnage de l'avocat Christophe Leibowitz, "Toiles de maître" peut néanmoins se lire séparément des autres. Voilà longtemps que je n'avais pas ri à gorge déployée à la lecture d'un livre. C'est l'effet que m'a fait ce court roman au style incisif, éminemment féroce et sans concession aucune. Maître Leibowitz est un personnage détestable et attachant à la fois, misogyne assumé mais aussi détracteur d'une profession qui compte bon nombre d'affreux. Il y a quelque chose de jouissif au royaume Leibowitz, truculent trublion de l'ordre établi aux réparties cinglantes, hors la loi à ses heures quand les lois lui semblent mal faites. Hannelore Cayre écrit des romans qui vont à l'encontre de toute bien-pensance et ça fait du bien."

    Kim
  • « H. Cayre aborde ici le thème passionnant du destin des œuvres d'art spoliées aux juifs pendant la guerre en ne perdant rien de sa férocité, servie par une écriture rageuse. Toujours aussi percutante et drôle, elle mène son intrigue à un train d'enfer, avec une énergie réjouissante. »
    Christine Gomariz
    PARIS MATCH
  • "Les tribulations de maître Christophe Leibowitz et de ses sulfureux amis dans une sombre affaire de trafic de tableaux sont féroces et mal pensantes. [...] En plus d'être drôle c'est peut-être même réaliste, puisque l'auteur, dont c'est le deuxième roman après Commis d'office, est avocat pénaliste.
    Gérard Meudal
    LE MONDE DES LIVRES
  • "Un avocat peu orthodoxe mène l'enquête dans le milieu de l'art. Jubilatoire."
    Delphine Peras
    LIRE
  • "Dotée d'un style énergique, Hannelore a retenu de la pratique du scénario l'art de trousser une histoire à plein régime. [...]On comprend que son premier manuscrit envoyé par la poste ait séduit Anne-Marie Métailié. Car au bout de deux épisodes des tribulations de Christophe Leibowitz, on attend déjà le troisième."
    Frédérique Bréhaut
    LE MAINE LIBRE
  • "Ce nouveau polar affine le trait et remet en scène le même baveux, Christophe Leibowitz, que l'on retrouve avec joie, plus attachant et décalé que jamais, face à une histoire de tableaux volés qui va vite remuer les vieilles boues d'un passé collabo douloureux."
    EPOK

RADIO PFM – Émission Noir c Noir, Guy Lesniewski

 

Prologue

Dieu, donne-moi la force…

Mais comment tu fais pour défendre des pédophiles… Moi, je ne pourrais pas… Les assassins, à peine jugés qu’ils sont déjà dehors… Et les proxénètes… Si on touche à un cheveu de mon enfant… La castration, c’est LA solution… C’est avec l’argent du crime qu’on te paye, non ?… T’aimerais bien qu’on te viole ?… Et les gitans, avec quoi ils achètent leurs Mercedes ?… »

Je hèle Jo, le patron du troquet, et lui commande un rhum.

J’ai besoin d’un petit coup de pouce pour endurer avec le sourire ce ramassis de conneries.

Bon, j’ai tort de me plaindre.

Bergamote, malgré un prénom à coucher dehors et un penchant pour les lieux communs, est une fille sympa et patiente. Cela fait quinze jours que je me refuse à elle sans qu’elle ne trouve rien à redire. Il paraît que c’est la nouvelle donne dans cette génération: des femmes prêtes à tout et des hommes inaccessibles et fleur bleue. Moi, j’ai quarante-cinq ans et je suis un pervers, mais vu de l’extérieur, ça donne le meme résultat:

je n’apparais pas comme un garçon facile.

Il est malgré tout urgent que nous passions à un autre sujet avant que l’envie de la sauter ne me quitte.

-Montre-moi plutôt ce que tu as acheté. Toute contente de me faire plaisir, elle vide le contenu d’un sac des Galeries Lafayette sur la banquette.

Ça y est, je trique.

C’est un bon début.

Faut dire qu’elle est drôlement mignonne depuis qu’elle a accepté de se teindre les cheveux en roux.

-J’ai trouvé une jupe noire avec des fleurs rouges…

-Bravo! C’est presque la même que la fille sur le tableau.

-Un chemisier beige décolleté avec des manches courtes. J’espère que c’est bien chauffé chez toi parce que je vais me les geler.

-Oui… oui…

-0k… Et là… cette magnifique paire de bas Dior avec le porte-jarretelles en satin noir qui va avec…

Je suis très contrarié; cette idiote n’a rien compris à mon projet masturbatoire.

-Je t’ai dit que la fille du tableau porte des jambières en laine grossière noire qui tombe en accordéon sur ses chevilles… Jamais je ne t’ai parlé d’un déguisement de
salope…

– On n’est pas à un détail près… Des bas en soie retenus par cette merveille, c’est tout de même plus excitant que des vieilles chaussettes en laine…

Bergamote cherche du regard un appui de l’autre côté du comptoir.

Jo approuve en connaisseur tout en essuyant ses verres.

-Je sais encore ce qui m’excite, non? (Elle soupire.) Ou bien on va au bout de ma mise en scène ou bien on laisse tomber, mais il est hors de question de pas faire les choses à moitié.

-Bon.., bon.., je vais les acheter, tes jambières. Je me dépêche, les magasins ferment dans une demi-heure.

Elle m’embrasse et sort.

-Ça ne s’arrange pas, toi!

-Encore, pour bien faire, elle ne devrait pas avoir plus de seize ans.

Hannelore Cayre est avocate pénaliste, elle est née en 1963 et vit à Paris. Elle est l’auteur, entre autres, de Commis d’office, Toiles de maître et Comme au cinéma. Elle a réalisé plusieurs courts métrages, et l’adaptation de Commis d’office est son premier long métrage.

Bibliographie