Publication : 09/03/2017
Nombre de pages : 176
ISBN : 979-10-226-0607-3
Prix : 17 €

La Daronne

Hannelore CAYRE

ACHETER
Langue originale : Français
Prix
  • Prix Le Point du polar européen - 2017

« On était donc fin juillet, le soleil incendiait le ciel ; les Parisiens migraient vers les plages, et alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e dpj.

– Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination.

J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. »

Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau tout en élevant ses enfants… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ?

Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux.

Et on devient la Daronne.

 

« Pour la compassion, il faudra aller voir ailleurs. »                    Sabrina Champenois, Libération

  • "Drôle, original, réjouissant !"

    Rodolphe
  • "Formidable portrait d’une femme qui n’a pas froid aux yeux et ne se laisse pas abattre devant les nombreuses embûches que la vie lui réserve, La Daronne est certainement le polar le plus réjouissant de cette année."

    Librairie Le Square à Grenoble
  • "le livre qui tombe à pic pour la fête des daronnes :
    Elle s'appelle Patience, 53 ans, son mec est flic et elle a une tonne de came cachée dans sa cave.
    Une seule solution ... Devenir dealeuse et surtout devenir LA DARONNE ! 
    Aussi drôle que touchant, efficace et grisant !
    Les polars français ne sont pas originaux nous dit-on ? On prend le pari que vous changez d'avis après ça !!"

  • "La Daronne (...) est effectivement un très bon roman noir. J'ai trouvé que Patience représentait un genre d'héroïne assez différent, auquel on peut s'identifier (le quotidien parfois morne, terre-à-terre) et qui aspire à de la flamboyance. Le truc c'est que contrairement à une Madame Bovary, elle est pragmatique en plus d'être rêveuse et ça donne une tournure plus "honnête" au récit. Enfin bref, un beau coup de cœur !"

    Andrey Cimper
  • Avec La daronne, Hannelore Cayre vient de remporter le prix du festival Quai du polar et c’est amplement mérité ! J’ai adoré ce polar à la fois intelligent, original et drôle. Autant que j’avais aimé l’hilarant Ground XO paru il y a quelques années chez le même éditeur (disponible en format poche).

    L’héroïne du roman, Patience Portefeux alias la daronne est traductrice de l’arabe et collaboratrice régulière de la police pour qui elle assure la traduction des écoutes téléphoniques. Un job qui lui donne l’occasion de recueillir des informations sensibles liées à des trafics aussi rémunérateurs que délictueux. C’est forcément tentant d’en profiter quand l’occasion se présente et qu’on tire le diable par la queue, entre deux grandes filles qu’on aimerait pouvoir aider et la maison de retraite d’une vieille mère sénile à régler chaque mois. D’autant que qui pourrait soupçonner cette femme si discrète et pour tout dire un peu terne ?

    Voilà le point de départ de ce super polar riche en personnages hauts en couleurs. L’écriture est très enlevée, Hannelore Cayre développe une véritable empathie pour ses personnages. Plus je progressais dans ma lecture, plus le roman me faisait penser à ceux de Iain Levison. Si vous avez aimé Trois hommes, deux chiens et une langouste, Un petit boulot, ou Une canaille et demie, sûr que vous allez adorer La daronne d’Hannelore Cayre.

    Yves
  • "Vif et incisif, drôle, souvent très drôle, La Daronne est un concentré d'énergie pure, et si l'avenir du polar était féminin !"

  • "Polar très original, plein d'humour (noir). Patience Portefeux est traductrice judiciaire : ennui... Petit salaire ! Alors, elle trouve la solution : trafic de cannabis. Le pactol, la belle vie, quand... Le lecteur se régale!"

    Alexandre
  • La Daronne est géniale. Drôle. Astucieux. Ficelé. Elle a tout pour plaire cette « Daronne ». Patience est traductrice d’arabe pour la justice. Sauf qu’un jour, elle va se servir de ces traductions pour arrondir ses fins de mois, au point d’avoir 1,2 tonne de shit dans sa cave !!! Et là, ça se corse car il faut écouler cette came sans se faire prendre… !!

    Lydie Zannini
  • "Patience Portefeux, mère célibataire rame comme traductrice d’arabe pour la brigade des stups et se mue en daronne de la drogue pour pouvoir payer l’hospitalisation de sa mère. Hannelore Cayre réussit un polar osé sur fond de trafic de drogues, de blanchiment d’argent sale, en même temps qu’une semi-autobiographie et qu’une succession de coups de gueule contre l’accueil des personnes âgées, la fin de vie, la sécurité financière, entre autres… Elle tient son affaire avec une verve folle, grande gueule qui n’a peur de rien à mille lieux de la bien-pensance."

    Clémence
  • "Les tribulations d'une traductrice-interprète judiciaire...un roman irrévérencieux, enlevé. Une réflexion sociale et politique. GÉNIAL !"

  • "Entre Weeds et le Parrain

    Toute nouvelle adjointe judiciaire à la PJ, une mère de famille honnête bascule dans le trafic de drogue pour boucler ses fins de mois.

    Plume ciselé et regard acéré, Hannelore Cayre signe un bijou d'humour noir dans un monde où la morale avance masqué.
    Un vrai coup de foudre pour ce petit roman de 172 pages, décapant."

  • "D'une très grande actualité, très moderne, à la fois cru, juste et drôle. Le parcours de cette femme, cette "daronne" est tellement touchant, on ne peut en rien l'accabler. Ce qui permet de réfléchir à la notion de justice, de droit. Qui sont les vraies "racailles" ? les vrais "escrocs" ?

    Cette "daronne" est un vrai coup de coeur, n'hésitez pas à la rencontrer !"

    Aurélie Janssens
  • "Patience est une cinquantenaire un peu seule et triste, traductrice pour la police, au statut précaire. Elle est chargée d'écouter et de retranscrire des heures de conversations entre petits dealers de banlieue. Elle décide un jour de jouer un rôle majeur dans une affaire de trafic de shit en prenant les rênes de l'affaire sous le pseudo de "la Daronne". Le style d'Hannelore Cayre, teinté d'humour, est plein d'énergie, et tout dans ce polar captivant sonne très juste (l'auteure avocate pénaliste sait de quoi elle parle !)."

    Frédérique Franco
  • "-La daronne chez Métailié, une petite tuerie !"

    Sarah Gastel
  • "Un polar hors des sentiers battus, avec un humour assassin et salvateur, qui secoue joyeusement nos a priori !"

    Marie Hirigoyen
  • "J'ai aimé La Daronne !!! Que c'est bon..."

    Jean-Baptiste Hamelin
  • "Qu'est-ce qu'on aimerait bien la connaître cette Daronne !" Lire l'article ici

    Pascale Frey
    Elle
  • "Un livre au style très brut, bien écrit et très efficace. Même les situations les plus improbables sont rendues possibles dans La Daronne." Lire l'article ici

    David Ezvan, libraire à Deauville
    Le Pays d'Auge
  • "Un polar social satirique et drôle sur l'envers de la Justice." Lire l'article ici

    Ariane Valadié
    Voici
  • Recommandé en lecture d'été ici

    Paul-Henri Mayet
    La Parisienne
  •  "Le ton est enlevé et audacieux. On mord dedans, ça craque sous la dent, c’est du verre pilée." Lire l'article ici

    Blog Bob polar express
  • Ecouter la chronique et la lecture ici.

    Franck Cognard, et lecture par Kathleen Evin
    France Inter "Cent mille polars au soleil"
  • "C’est un bonheur de dévorer ces 180 pages où l’originalité le dispute à la connaissance que l’auteur, avocate pénaliste, a du milieu des auxiliaires de justice." Lire l'article ici et voir la "dictée" ici.

    Nicolas Aguirre
    Téléstar Jeux été
  •  "L'auteure distille, au fil des pages d'un court roman à l'écriture enlevée, beaucoup de drôlerie, à travers rebondissements et situations cocasses." Lire l'article ici

    Fabien Jouatel
    Ouest France
  • Réécouter la chronique d'Alexandra Schwartzbrod (à partir de 32:10) ici

    Arnaud Laporte
    France Culture / La Dispute
  • "Hannelore Cayre dose à merveille humour noir et insolence. Réjouissant." Lire l'article ici

    Frédérique Bréhaut
    Le Maine libre / Presse Océan / Le Courrier de l'Ouest
  • "Hannelore Cayre dose à merveille humour noir et insolence dans La Daronne. Réjouissant" Lire l'article ici

    Frédérique Bréhaut
    Presse Océan
  • "Cette aventure de rebelle qui n'a peur de rien est l'une des réussites de l'année pour sa férocité pleine d'humour, son mauvais esprit, son écriture acide et caracolante." Lire l'article ici

    Christine Ferniot
    Télérama
  • "Un roman très plaisant qui, [...] touche juste et se révèle, en ces temps où le politiquement correct rampant ne cesse de gagner du terrain, salutaire par son cynisme enjoué." Lire l'article ici

    Blog Encore du noir
  • "Avocate pénaliste, [Hannelore Cayre] s'inspire de son quotidien et sa description des audiences et du petit milieu des trafiquants est aussi percutante qu'hilarante." Lire l'article ici

    Sophie Bajos de Heredia
    Témoignage chrétien
  • Hannelore Cayre était l'invitée de "Ping Pong" sur France Culture, aux côtés de Patricia Tourancheau, pour son livre Le 36 (Le Seuil / Les Jours).

    Ecouter l'émission ici

     

    Hannelore Cayre et Patricia Tourancheau

    © Mathilde Serrel

    Mathilde Serrel et Martin Quenehen
    France Culture "Ping Pong"
  • La Carte Blanche de Laurent Chalumeau à revoir ici

    Le Gros journal
  • "Et voici un roman noir comme je les aime, bien en dehors des clous côté bienséance et morale." Lire l'article ici

    Blog La Livrophage
  • "Pétard, que c'est bien !" Lire l'article ici

    Sandrine Bajos
    Le Parisien
  • "L'occasion fait la "daronne" [...]. Formidable."Lire l'article ici

    Macha Séry
    Le Monde des livres
  • Réécouter la chronique ici

    Bernard Poirette
    RTL
  • "Un bijou de scénario politiquement incorrect." Lire l'article ici

    Philippe Lemaire
    Onlalu
  •  "Servi par un style savoureux, le roman est signé d'une avocate pénaliste fustigeant volontiers la machinerie judiciaire." Lire l'article ici

    Delphine Peras
    L'Express
  •  "L'une des voix les plus intéressantes du polar français". Lire l'article ici

    Pierre Sorgue
    Le Parisien Magazine
  • "Un Weeds à la française, réaliste, gouailleur et engagé, par une vraie connaisseuse du «hard pénal»" Lire l'article ici

    Marguerite Baux
    Grazia
  • "Un scénario implacable" Lire l'article ici

    Philippe Blanchet
    Le Figaro magazine
  • "L'écriture d'Hannelore Cayre est vive, sombre, ironique" Lire l'article ici

    Blog Le Vent sombre
  • Réécouter l'émission ici

    Augustin Trapenard
    BOOMERANG
  • "Un régal." Lire l'article ici

    Isabelle Motrot
    Causette
  • "Savoureux et efficace" Lire l'article ici

    Alain Nicolas
    L'Humanité
  • Revoir l'extrait ici

    Coup de cœur de Thomas Auxerre de la librairie l'Amandier
    France 2 - Télématin
  • "Avec La Daronne, on retrouve le même plaisir satirique et pétillant" Lire l'article ici

    Christine Ferniot
    Lire
  • "Une lecture addictive !" Lire l'article ici

    Site Addict Culture
  • "Un coup de foudre littéraire" Lire l'article ici

    Blog Cunéipage
  • "Servi par une écriture tonique et sensible, le livre y gagne une dimension de forte vraisemblance, notamment dans l'incarnation nuancée des acteurs du trafic, sans jamais verser dans le piège du doc didactique." Lire l'article ici

    Alain Léauthier
    Marianne
  • "Cayre fait du bien tout court avec sa daronne incarnée et si pleine d'humanité." Lire l'article ici

    Julie Malaure
    Le Point
  • "Une auteure qui ne fait pas dans la dentelle. Point de pitié, de compassion, on dit ce que l’on pense et on l’assume" Lire l'article ici

    BLOG NYCTALOPES
  • "Hannelore Cayre est avocate et connaît parfaitement les milieux qu’elle décrit (juges, avocats, petits et moyens malfrats, flics, pauvres gens et sales cons), ne vous attendez pas à un polar procédural classique." Lire l'article ici

    Jean-Marc Laherrère
    Blog Actu Du Noir
  • "Autant poignant que bidonnant." "Hannelore Cayre réussit une hybridation osée, un polar sur fond de trafic de drogues en même temps qu'une semi-autobiographie entre rires et larmes." Lire l'interview ici

    Sabrina Champenois
    Libération
  • "Le talent d’Hannelore Cayre est dans sa manière de raconter des histoires tragiques en faisant rire son lecteur." Lire l'article ici

    Christine Ferniot
    Cercle polar (Télérama.fr)
  • A travers cette quinqua culottée, caustique, gouailleuse, humaniste aussi, la romancière en profite pour étriller une justice qu'elle connaît bien." Lire l'article ici

    Delphine Peras
    L'Express
  • "Promis, vous vous régalerez à lire La Daronne !" Lire l'article ici

    Blog En mode lecture
  • "La daronne, roman noir, est une œuvre étonnante du début à la fin, une lecture où, tour à tour, Hannelore Cayre nous livre des souvenirs merveilleusement écrits, puis nous entraîne avec elle à un rythme d'enfer dans des situations de danger absolu." Lire l'article ici

    Catherine Dô-Duc
    Le Blog du Polar de Velda
  • "Un ton joyeusement amoral parcourt ce polar persifleur..." Lire la chronique ici

    François Lestavel
    Paris Match
  • Réécouter l'émission ici

    Tewfik Hakem
    France Culture - Paso doble
  • "C'est le grand retour d'Hannelore Cayre... A son habitude, c'est brillant, enlevé, d'une rare acuité sur la justice et sans aucun manichéisme, tout ce qui fait le talent de l'auteure."

    Christophe Dupuis
    Revue Sang-froid
  • "Délicieusement amoral." Lire l'article ici

    Christine Sallès
    Psychologies Magazine

Hannelore Cayre est avocate pénaliste, elle est née en 1963 et vit à Paris. Elle est l’auteur, entre autres, de Commis d’office, Toiles de maître et Comme au cinéma. Elle a réalisé plusieurs courts métrages, et l’adaptation de Commis d’office est son premier long métrage.

Bibliographie