Dans la presse

Chargement...

Le Télégramme

"Ce premier roman de Jarred McGinnis nous emmène dans un voyage touchant sur le deuil, les retrouvailles ou encore le handicap. Il nous présente également une réflexion sur le pardon et la réconciliation. Tout ceci avec une touche d’humour et d’autodérision que l’auteur arrive à mélang...

Le Monde des Livres

"Il y a un plaisir indéniable à se faufiler dans les favelas de Porto Alegre, au Brésil, en suivant le guide érudit José Falero, né dans l’une d’elles en 1987. L’argot, les figures du quartier, les citations des films de Tarantino, les paroles de samba érigées en dictons populaires : t...

Blog L'actu du noir

"Au final vous avez un polar divertissant et instructif. Et joie, la suite est déjà annoncée, on retrouvera Julita." Lire la chronique ici

L'Ex

"Ami lecteur, après avoir refermé ce livre, vous ne regarderez plus jamais vos appareils électroniques comme avant. Vous voyiez votre téléphone, votre ordinateur comme vos alliés ? Ils peuvent devenir votre pire fragilité. Même les plus technophobes se laisseront prendre dans les filets reto...

La Voix du Nord

"On s'est régalé. Pour l'intrigue, qui mêle corruption, grande et cybercriminalité (vous verrez la méfiance avec laquelle vous considérerez votre ordi, après ça). Pour le ton, direct. Pour la visite de Varsovie, plus réaliste que touristique. Pour la plongée sans fard dans la Pologne d'auj...

Imagine demain le monde

"José Falero connaît parfaitement les favelas, d'où il vient. Il en tire un roman picaresque, drôle et enlevé mais aussi noir et critique, aux personnages attachants, truculents et révolutionnaires."

Site Benzine Magazine

"Tu sais qui, un polar pas banal sur les dérives de la technologie. Haletant. Rythmé. Naïf et sérieux. Improbable voire incroyable, mais parfaitement ancré dans la réalité. Tellement vrai. Et effrayant. Ce premier volet de “La trilogie du dark net” est une réussite. On est impatient de l...

Sud Radio

"Un petit chef-d’œuvre d’humanité." Voir la vidéo de la chronique ici

Télé Z

"Ce premier roman est un concentré d'intelligence : les portraits psychologiques de tous les personnages sont d'une rare finesse et la difficulté du deuil, disséquée avec maestria. C'est aussi un merveilleux encouragement à accueillir autrement la différence et le handicap. Une gageure. Et une...

Le Journal Du Dimanche

"Une histoire qui sent la boue et le métal chauffé, écrite d’une plume sensorielle empreinte d’humour et de traits d’esprit qui font mouche."