Dans la presse

Transfuge

Damien Aubel

« Roman en forme de traité de cryptographie, mais aussi de traité politique, ou encore d’art de l’amour, La Fille du cryptographe est peut-être bien de livre qui est le « centre de tous les livres ». »  Lire l’article ici