Dans la presse

Le Figaro Magazine

Philippe Blanchet

« Le Vénézuélien Juan Carlos Mendez Guédez n’a pas eu besoin d’aller bien loin pour plonger son récit dans une ambiance de paranoïa et d’absurde digne d’Orwell ou de Kafka. »

Lire l’article ici