Publication : 01/01/1999
Nombre de pages : 196
ISBN : 2-86424-298-2
Prix : 15.24 €

Le Soulier rouge de Rosita Quintana

Hernán RIVERA LETELIER

ACHETER
Langue originale : Espagnol
Traduit par : Bertille Hausberg

Dans une ville du nord du Chili, en bordure de la zone désertique des mines de nitrate, un gamin nous emmène dans sa journée de petit vendeur de journaux, jusqu’à la découverte d’un soulier rouge. Le jeune Hildebrand vit seul dans la communauté évangéliste à laquelle appartient son père. Il est élevé selon des principes très stricts, son père travaille à la mine et ne revient que certaines fins de semaine, sa mère est morte. L’enfant est partagé entre son éducation et toutes les tentations de la " ville " : le cinéma où il faut resquiller mais qui donne des provisions de rêve car on y voit les jambes de l’actrice mexicaine Rosita Quintana, chaussée de rouge. Les femmes : les yeux de Mireya la blonde qui sait si bien danser le rock, la putain en deshabillé qui achète le journal tous les matins. Et même certaines sœurs de l’église qui entrent en transe…

Dans un style extraordinaire de tendresse et de dérision Hernan Rivera-Letelier nous raconte son enfance de gamin pauvre qui n’a échappé à la délinquance que grâce au rêve et à la littérature, il a reçu pour ce roman le grand Prix national des Lettres chiliennes ; son premier roman La Reine Isabel chantait des chansons d’amour l’avait aussi reçu, ce qui est exceptionnel.

  • « Hildebrando survit dans la ville grâce au cinéma, grotte mystérieuse d'où surgissent des films mexicains, avec la pulpeuse Rosita Quintana, son amour parfait en technicolor. Truculent ! »
    Ruth Valentini
    LE NOUVEL OBSERVATEUR
Hernán Rivera Letelier est né en 1950 à Talca, il a toujours vécu dans le désert d'Atacama. Longtemps mineur dans des compagnies salpêtrières, à la fermeture de la mine "Pedro de ValdiviaI », il émigre à Antofagasta, il a 20 ans et suit des cours du soir pour apprendre à lire et à écrire, puis fait des études secondaires. Son premier roman, La Reine Isabel chantait des chansons d'amour (1994) a reçu le Prix de Littérature du Conseil National du Livre, récompense qu'il a obtenu aussi en 1996 pour Le Soulier rouge de Rosita Quintana, confirmant ainsi  son talent et sa voix exceptionnelle au sein de la littérature chilienne des années 1990.