Publication : 10/04/2008
Pages : 72
Grand Format
ISBN : 978-2-86424-633-6

Tournants dangereux 2

Ines Burundarena MAÏTENA

ACHETER GRAND FORMAT
14.5 €
Titre original : Curvas peligrosas 2
Langue originale : Espagnol
Traduit par : Laura Ciezar
“Les idées reçues, les nouveaux péchés, notre rapport à l’argent, aux mères, aux enfants, à la jeunesse… Nous sommes cuits, épinglés, pris en flagrant délit d’imposture, révélés dans nos piètres ruses pour grappiller un peu de bonheur. Le tout avec cette innocence feinte, diaboliquement drôle, qui est l’estampille de Maïtena.”

Clara Dupont Monot, Marianne


“La Bretécher argentine aborde Les Tournants dangereux. Ceux des jeunes femmes qui après le rêve du fameux bonheur conjugal et les joies de la maternité se désolent de ressembler à leurs mères…On se sent moins seule : c’est réjouissant.”

Laure Garcia, Le Nouvel Observateur


“Les femmes de Maïtena sont au bord de la crise de nerfs, leurs maris ou amants sont plutôt déboussolés et tous nous font rire parce qu’ils nous ressemblent. Elle est argentine mais son humour est universel. On adore évidemment.”

Sophie Godin, Femmes d’aujourd’hui


" Acide, implacable, et terrible… Maïtena ne laisse rien passer. Elle, la perturbatrice, nous démontre qu’il y a un humour féminin fait d’ironie, d’intelligence et de sagacité qui est aussi une preuve d’amour et de pitié."

C. Peri Rossi, Le Nouvel Observateur

  • « Maïtena, un humour universel ! »
    L'EXPRESS
  • « Acide, implacable, et terrible... Maïtena ne laisse rien passer. Elle, la perturbatrice, nous démontre qu'il y a un humour féminin fait d'ironie, d'intelligence et de sagacité qui est aussi une preuve d'amour et de pitié. »
    C. Peri Rossi
  • Le propos fait mouche
    Delphine Peras
    L'EXPRESS
  • Maïtena, Argentine, est une femme qui publie ses drôles de dessins dans la presse en Amérique latine. Un humour qui traverse très bien les frontières!
    Alexandra Boucherisi
    MUTEEN
  • Grâce à une sacrée dose d'humour, sont décryptés tous les petits trucs qui nous pourissent le quotidien. Un nouvel album qui s'intéresse surtout à nous, les filles!
    Marie-Christine Luton
    BIEN DANS MA VIE

L’humoriste Quino, père de Mafalda, dit au sujet de Maïtena : « Spontanée et directe, Maïtena ne prétend pas être "un miroir qui reflète la réalité ". Au contraire, elle prend la réalité, le miroir et tout ce qui va avec, et nous les lance à la figure. Ce qui est non seulement plein d’originalité mais en plus très salutaire. »
Sixième d’une famille de sept enfants, Maïtena Burundarena est née à Buenos Aires au mois de mai 1962.
Maïtena a débuté en tant qu’illustratrice autodidacte dans des journaux argentins. Elle a été scénariste de télévision, a tenu un restaurant et un bar. Actuellement, Maïtena vit entre l’Argentine et l’Uruguay, elle est mariée et a trois enfants de 26 ans, 22 ans et 4 ans. Ce qui signifie, selon ses propres mots, pas avec le même homme.
A la fin des années 80, Maïtena a publié des vignettes érotiques dans plusieurs médias européens comme la mythique revue de Barcelone Makoki ou encore en Argentine dans les revues Sex Humor, Fierro et Cerdos y Peces.
Elle a une page hebdomadaire d’humour depuis 8 ans dans la revue féminine argentine de Buenos Aires Para Tí. En 1998, elle commence à publier quotidiennement une vignette humoristique dans le journal argentin La Nation.
Ses dessins sont publiés en Amérique latine, au Chili dans le journal El Mercurio, au Vénézuela dans El Nacional, au Paraguay dans Ultima Hora, au Mexique dans El Universal et à Puerto Rico dans le journal Ultima Hora.
En 1999, les dessins publiés par la revue Para Tí paraissent dans le supplément week-end du journal espagnol El País, et dans l’édition uruguayenne de celui-ci. Depuis juin 2000, le journal italien La Stampa les publie sous le titre Donne a fiori di Nervi.
En Europe, la série Mujeres Alteradas sort sous forme d’album cartonné en Espagne, où elle figure dans la liste des meilleures ventes, en Italie, en France et au Portugal.

Bibliographie