Publication : 01/01/1994
Nombre de pages : 320
ISBN : 2-86424-182-X
Prix : 21.34 €

Le Confortable désespoir des femmes

Agustina BESSA-LUÍS

ACHETER
Titre original : O Mosteiro
Langue originale : Portugais
Traduit par : Françoise Debecker-Bardin

"Il est difficile de rendre compte de la richesse, de la virtuosité et de la luxuriance de ce roman écrit dans une prose somptueuse ; c'est une fête pour l'esprit et sa lecture est un plaisir rare. Depuis la publication de La Sybille en 1954, chaque livre d'Agustina Bessa-Luís est un événement dans les lettres portugaises."

François Gaudry, Sud-Ouest

  • « Il est difficile de rendre compte de la richesse, de la virtuosité et de la luxuriance de ce roman écrit dans une prose somptueuse ; c'est une fête pour l'esprit et sa lecture est un plaisir rare. Depuis la publication de La Sybille en 1954, chaque livre d'Agustina Bessa-Luis est un événement dans les lettres portugaises. »
    François Gaudry
    SUD OUEST

Agustina Bessa-Luís est née dans la région du Douro en 1922. Son roman A Sibila (La Sibylle) publié en 1954 fut certainement un des textes les plus novateurs de la littérature portugaise. Depuis, cette immense romancière n'a cessé d'écrire, de publier : elle a à son actif une cinquantaine de romans, ainsi que des pièces de théâtre, des chroniques, des nouvelles. Elle décortique la société portugaise, ses racines historiques et son évolution tout le long de ces dernières cinquante années, ses mythes et son actualité, avec une écriture d'une forte densité, aux conclusions pertinentes et de vraies axiomes qui transcendent le récit. Son "dialogue" avec le grand cinéaste Manoel de Oliveira est à l'origine de plusieurs films, soit inspirés de ses romans (Francisca à partir de Fanny Owen, Val Abraham du roman homonyme, Le Principe de l'incertitude du roman homonyme) soit de scénarios expressément écrits (Party). Elle a aussi assumé des charges publiques importantes : la direction d'un quotidien à Porto, puis celle du Théâtre National Portugais à Lisbonne. 
Elle a reçu le Prix Camoes 2004 de la langue portugaise.
Elle est décédée le 3 juin 2019.

Bibliographie