Publication : 01/01/1996
Nombre de pages : 229
ISBN : 2-86424-229-X
Prix : 20.58 €

Les Terres du risque

Agustina BESSA-LUÍS

ACHETER
Titre original : As Terras do risco
Langue originale : Portugais
Traduit par : Françoise Debecker-Bardin

Un professeur et son épouse séjournent dans un couvent de l'Arrabida où il fait des recherches sur les origines de Shakespeare. Ils rencontrent le gardien du couvent et une très jeune femme. A partir de ce quatuor Agustina Bessa-Luís tisse une analyse impitoyable des relations amoureuses. Ce roman a inspiré le film de Manoel de Oliveira, Le Couvent.


"Sous ses allures de dame respectable, A. Bessa-Luís cache une belle nature d'inquiéteuse, d'empêcheuse de tourner en rond."

La Montagne

  • « Sous ses allures de dame respectable, Agustina Bessa-Luís cache une belle nature d'inquiéteuse, d'empêcheuse de tourner en rond. »
    Daniel Martin
    LA MONTAGNE

Agustina Bessa-Luís est née dans la région du Douro en 1922. Son roman A Sibila (La Sibylle) publié en 1954 fut certainement un des textes les plus novateurs de la littérature portugaise. Depuis, cette immense romancière n'a cessé d'écrire, de publier : elle a à son actif une cinquantaine de romans, ainsi que des pièces de théâtre, des chroniques, des nouvelles. Elle décortique la société portugaise, ses racines historiques et son évolution tout le long de ces dernières cinquante années, ses mythes et son actualité, avec une écriture d'une forte densité, aux conclusions pertinentes et de vraies axiomes qui transcendent le récit. Son "dialogue" avec le grand cinéaste Manoel de Oliveira est à l'origine de plusieurs films, soit inspirés de ses romans (Francisca à partir de Fanny Owen, Val Abraham du roman homonyme, Le Principe de l'incertitude du roman homonyme) soit de scénarios expressément écrits (Party). Elle a aussi assumé des charges publiques importantes : la direction d'un quotidien à Porto, puis celle du Théâtre National Portugais à Lisbonne. 
Elle a reçu le Prix Camoes 2004 de la langue portugaise.
Elle est décédée le 3 juin 2019.

Bibliographie