Publication : 01/02/2003
Nombre de pages : 64
ISBN : 2-02-054518-7
Prix : 12 €

Le dévoreur d'hommes

Horacio QUIROGA

ACHETER
Titre original : El devorador de hombres
Langue originale : Espagnol
Traduit par : Annie Boule-Christauflour

« Soudain la lumière s'éteignit ; elle s'éteignit complètement, et dans la grande cage régna la plus profonde obscurité. Notre premier sentiment à nous tous fut une violente surprise, suivie de stupeur. Aussitôt un octuple grognement trembla dans les ténèbres. Je vis ou plutôt j'entendis que la panthère ; le léopard et le lion descendaient silencieusement de leurs colonnes. La balançoire cessa de grincer et les boules s'arrêtèrent. On perçut sur le sol le coup léger et sourd des corps qui tombaient l'un après l'autre avec prudence sur leur pattes.
Une profonde secousse parcourut mon corps (...). Qu'allait il se passer ?
L'âme de ces terribles forçats fut traversée par le même éclaire de vengeance. La nuit de la forêt natale nous mettait enfin seuls en présence de notre dompteur !

Horacio Quiroga naît à Salto Oriental en Uruguay en 1878 et se suicide à Buenos Aires en 1937. Il s'installe à San Ignacio en pleine forêt tropicale où il s'essaiera à plusieurs exploitations, dont celle du coton. Fasciné par la forêt, toute son œuvre en porte l'empreinte, celle de la folie et de la violence. Considéré comme le maître de la nouvelle latino-américaine, il est l'égal de Maupassant pour le post-naturalisme et celui de Villiers de l'Isle-Adam pour les inventions cruelles. Le chant de la mélancolie de la mort envahit ses récits, d'une beauté exceptionnelle, où perce la vulnérabilité de l'existence.