Publication : 31/08/2017
Nombre de pages : 256
ISBN : 979-10-226-0693-6
Prix : 20 €

Le fils du héros

Karla SUAREZ

ACHETER
Titre original : El hijo del héroe
Langue originale : Espagnol (Cuba)
Traduit par : François Gaudry

Ernesto a 12 ans lorsqu’on lui annonce la mort de son père dans les troupes cubaines envoyées en Angola. Fini les aventures trépidantes avec ses amis Lagardère et la belle capitaine Tempête, lui, le courageux comte de Monte-Cristo, se voit obligé de devenir “le fils du héros”, une tâche particulièrement lourde dans un pays socialiste.

Plus tard, obsédé par cette guerre dans laquelle son père a disparu, il étudie avec passion cette période sur laquelle les informations cubaines ne sont pas totalement fiables. Il tente alors de reconstruire l’histoire de la mort de son père et se rend compte que tout ne s’est pas passé comme il l’a imaginé. Faire la guerre est plus compliqué que ce qu’on croit.

Oscillant entre passé et présent, entre douleur et passion, Karla Suárez trace avec ironie et lucidité le portrait d’une génération écrasée par une vision héroïque de l’histoire et qui a dû construire, à travers les mensonges et les silences de l’idéologie étatique, ses propres rêves et ses propres voies vers la conquête de la liberté individuelle.

 

« Karla Suárez a su écouter toutes les voix qui s’élèvent dans la société cubaine. Le roman que Cuba attendait depuis longtemps. »     Público

  • "J'ai été subjuguée par son écriture, on a l'impression d'être le personnage principal, c'est tout simplement impressionnant. Je l'ai dévoré en une journée, et j'avoue qu'en le fermant j'ai eu la sensation d'avoir éprouvé toute l'histoire (...). Tout est bien mené, Karla Suárez arrive à nous mener par le bout du nez, on a la sensation de savoir ce qu'il va se passer et finalement on se fait surprendre, j'adore ! Et puis l'histoire est tout simplement somptueuse. Bref, je vais m'arrêter là mais c'est mon gros gros coup de coeur de la rentrée."

    Sarah Ponzo
  • "Un roman qui participe au processus mémoriel de l’Histoire cubaine." Lire l'article ici

    Lucas Roxo
    Site Africultures
  • "Tout l’art de Karla Suárez consiste à frapper de dérision le discours officiel, l’engagement politique inculqué à la population, en prenant les grandes déclarations et les événements majeurs par le petit bout de la lorgnette, à travers le prisme de la discussion familiale et de la perception que pouvait avoir de la situation – nationale et mondiale – le Cubain de la rue." Lire l'article ici

    Daniel Lefort
    En attendant Nadeau
  • "Un texte extrêmement émouvant et complexe." Lire l'article ici

    Addict Culture
  • "Entre passé et présent, la romancière cubaine Karla Suárez nous entraîne dans les tourments des mensonges, des non-dits et dans cette jeunesse éprise de liberté, de renouveau. Avec l’absurdité de la guerre comme toile de fond." Lire l'article ici

    Blog Squirelito
  • "De l’Histoire de l’île à l’histoire du fils, Karla Suárez fait vibrer l’âme cubaine dans ce qu’elle a de plus intime." Lire l'article ici

    Blog Domi c lire
  • "Karla Suárez tisse avec intelligence et finesse le portrait d'une génération à jamais marquée par une idéologie étatique." Lire l'article ici

    Elena Paz
    Qué tal París
  • "Une lecture édifiante, puissante et foisonnante." Lire l'article ici

    Blog Carozine
  • "Peut-on un jour se défaire de son passé ? Un enfant doit, pour grandir, tuer l’image du père tout puissant, mais comment peut-on le faire quand celui-ci est mort en héros ? Et en cherchant la vérité, va-t-on aimer ce que l’on découvre ?" Lire l'article ici

    Blog The Flying Electra

Karla Suárez est née à La Havane en 1969, elle est ingénieur en informatique, et vit actuellement à Lisbonne.  En 2000, elle obtient le prix Lengua de Trapo pour son premier roman, Tropique des Silences. Suivront La Voyageuse (2005) et La Havane année zéro (prix du livre insulaire et prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde). Ses ouvrages ont été traduits en plusieurs langues et parfois adaptés au théâtre et au cinéma. En 2007, elle a fait partie de la sélection des 39 meilleurs jeunes auteurs latino-américains du Hay Festival.

Bibliographie