Publication : 21/10/2021
Pages : 496
Grand Format
ISBN : 979-10-226-1073-5
Couverture HD

Raconter c'est résister

Luis SEPÚLVEDA

ACHETER GRAND FORMAT
28,30 €
Langue originale : Espagnol (Chili)
Traduit par : François Maspero, François Gaudry et Bertille Hausberg

Quatre romans indispensables, vie et littérature mêlées, qui sont une invitation au voyage et une exploration de l’équilibre fragile d’une existence et de l’obsession de donner une voix à « l’immense foule des perdants », à tous ceux que l’Histoire a condamnés au silence.

Le Vieux qui lisait de romans d’amour marque l’entrée de Luis Sepúlveda dans le club très fermé des auteurs internationaux de best-sellers et surtout dans le cœur des libraires et des lecteurs français qui sont à l’origine de ce succès.

Le Monde du bout du monde, cette odyssée d’un marmiton sur une mer hantée par les légendes des pirates, des Indiens disparus et des baleines redevenues mythiques, se souvient de l’adolescent qui lisait frénétiquement des romans d’aventures.

Le Neveu d’Amérique est un extraordinaire voyage du Chili à l’Andalousie, de l’action militante à la prison, une quête des origines de l’auteur. Un voyage jubilatoire avec la tendresse pour unique boussole.

L’Ombre de ce que nous avons été et son histoire du retour hilarant de trois anciens militants de gauche, cassés par le coup d’État de Pinochet et l’exil, porte un regard cruel sur un pays qui ne sera plus jamais celui qu’on a quitté.

Luis Sepúlveda est né le 4 octobre 1949 à Ovalle. En 1973, il est emprisonné sous le régime de Pinochet pendant 27 mois. Libéré puis exilé, il voyage à travers toute l'Amérique latine. Plus tard, il travaille comme journaliste et milite avec Greenpeace à Hambourg. Après avoir également vécu à Paris, il s’installe en 1997 à Gijón, dans le nord de l’Espagne, où il fonde le Salon du livre ibéro-américain pour faire connaître le travail des écrivains et des éditeurs indépendants d’Amérique latine. Grand lecteur et homme généreux, il aide les jeunes auteurs. Il écrit des chroniques pour des journaux espagnols et italiens. Il succombe au coronavirus en avril 2020. Auteur de nombreux romans, chroniques, récits, nouvelles et fables pour enfants, il a reçu de nombreux prix prestigieux pour son œuvre. En 1992, son premier roman Le Vieux qui lisait des romans d’amour connaît un immense succès mondial et change sa vie. Quatre ans plus tard, la parution de Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler vient asseoir sa renommée. Ses livres sont désormais publiés dans 52 pays et plusieurs ont été adaptés au cinéma. Portrait par Bernard Sesé à découvrir ici.   Hommage d'Anne Marie Métailié à Luis Sepúlveda : "Luis Sepúlveda a succombé au Covid-19. L’auteur du "Vieux qui lisait des romans d’amour", son premier roman, avait été découvert en 1992 par les libraires français qui en avaient fait un succès tel qu’il avait été immédiatement traduit dans 52 pays. Puis il y avait eu "L’Histoire de la Mouette et du Chat qui lui apprit à voler", un autre très grand succès. Et 20 autres romans et essais. Luis Sepúlveda était un formidable conteur d’histoires. Un écrivain majeur. Sa vie aventureuse dans l’Amérique latine des dictatures avait forgé son regard politique. Militant écologiste, il a su transmettre ses convictions à travers des œuvres inoubliables qui l’ont fait connaitre et aimer dans le monde entier. J’avais rencontré Luis Sepúlveda, alors inconnu, en avril 1992 et au long de ces 28 années de voyages, de galères et de succès, nous avons été des amis fraternels. De vrais amis." Anne Marie Métailié