Publication : 02/03/2017
Nombre de pages : 204
ISBN : 979-10-226-0604-2
Prix : 18 €

La fin de l'histoire

Luis SEPÚLVEDA

ACHETER
Titre original : El Fin de la Historia
Langue originale : Espagnol (Chili)
Traduit par : David Fauquemberg

« La littérature raconte ce que l’histoire officielle dissimule. »     Luis Sepúlveda

Juan Belmonte a déposé les armes depuis des années, il vit en Patagonie près de la mer avec sa compagne, Verónica, qui ne s’est pas encore complètement relevée des tortures qu’elle a subies sous la dictature de Pinochet. Mais les services secrets russes qui connaissent ses talents de guérillero et de sniper vont le forcer à leur prêter main forte.

À l’autre bout du monde, un groupe de cosaques nostalgiques a décidé de libérer le descendant du dernier ataman, Miguel Krassnoff. Fils des cosaques russes qui ont participé à la Deuxième Guerre mondiale dans les régiments SS, Krassnoff est devenu général de l’armée de Pinochet, avant d’être emprisonné à Santiago pour sa participation à la répression et à la torture pendant la dictature militaire. Et Belmonte a de bons motifs de haïr “le cosaque”, des motifs très personnels.

De la Russie de Trotski au Chili de Pinochet, de l’Allemagne d’Hitler à la Patagonie d’aujourd’hui, La Fin de l’histoire traverse le XXe siècle tout entier.

  • "Une mine d'informations sur le courage de l'équipe qui entourait Allende (le GAP), sur la libération du Nicaragua et le rôle peu glorieux joué par Cuba et la RDA pour expulser les guérilleros indésirables ainsi que sur les agissements de l'«Oficina», qui organisa la «transition démocratique» au Chili." Lire l'article ici

    Sylvain Chardon
    L'Anticapitaliste
  • "Sepúlveda continue de puiser dans ses propres blessures pour conter l'effacement progressif d'une histoire." Lire l'article ici

    Alain Léauthier
    Marianne
  • "Palpitant et toujours émouvant" Lire l'article ici

    Béatrice Sarrot et Agnès Richard
    L'Amateur de cigare
  • "Métis littéraire - tantôt conteur, tantôt auteur de thrillers -, Luis Sepúlveda l'est aussi par le sang, petit-fils d'un Andalou anarchiste et d'une Basque catholique du côté paternel, d'une Italienne partie à la conquête de la Patagonie et d'un chef indien mapuche, du côté maternel." Lire le portrait ici

    Macha Séry
    Le Monde des livres
  • "Un thriller géopolitique et intime [...]. Magnifique" Lire l'article ici

    Macha Séry
    Le Monde
  • Emission spéciale Luis Sepúlveda. Réécouter l'émission ici

    Christophe Ono-Dit-Biot
    Le Temps des écrivains - France Culture
  • "On connaît le conteur enchanteur Sepúlveda, on connaît moins l'auteur de polar qui défouraille vite fait et règle ses comptes sans beaucoup d'états d âme mais avec un cœur gros comme ça." Lire l'article ici

    CFDT Magazine
  • "On retrouve tout ce qu'il y a de meilleur chez Luis Sepúlveda dans son nouveau roman noir : l'art du conteur, le tisseur d'intrigue, le dialoguiste chevronné, la maitrise des atmosphères à suspense, des personnages bien consistants..." Lire l'article ici

    Thierry Clermont
    Le Figaro Littéraire
  • "Poète tiré in extremis des geôles de Pinochet, Luis Sepúlveda observe le monde depuis plus de quarante ans avec un humanisme aiguisé" Lire l'article ici

    Julie Malaure
    Le Point
  • Revoir l'émission ici

    Olivier Barrot
    Un livre un jour
  • "Dense et prenant" Lire l'article ici

    Delphine Peras
    L'Express
  • "Une tendresse et un humanisme salvateurs" Lire l'article ici

    Anne Berthod
    La Vie
  • "Retraite réussie" Lire l'article ici

    Portrait par Philippe Lançon
    Libération
  • " De Trotski à Poutine, La Fin de l'histoire traverse au pas de charge le XXe siècle et ses utopies sanglantes." Lire l'article ici

    Thierry Gandillot
    Les Echos
  • "Sepúlveda, dans un roman parfois explosif, sait laisser aussi la place à la poésie, l’amour, l’humanité et c’est bien avec le regret d’un texte certainement trop court qu’on referme ce roman." Lire l'article ici

    BLOG NYCTALOPES
  • "C'est à la fois un roman noir, un roman historique, un roman policier : c'est un mélange atypique et très efficient." Lire l'article ici

    Blog Léa Touch Book
  • "Je ne peux pas imaginer la littérature autrement que comme un acte de résistance" Lire l'interview ici

    Marie-Anne GEORGES
    La Libre Belgique

Luis Sepúlveda est né le 4 octobre 1949 à Ovalle, dans le nord du Chili. Étudiant, il est emprisonné sous le régime de Pinochet pendant deux ans et demi. Libéré puis exilé, il voyage à travers l'Amérique latine et fonde des groupes de théâtre en Équateur, au Pérou et en Colombie.

En 1978 il participe à une recherche de l'unesco sur « l'impact de la colonisation sur les populations amazoniennes » et passe un an chez les Indiens Shuars qu’il mettra en scène dans Le vieux qui lisait des romans d’amour. Après avoir vécu à Hambourg et à Paris, il s’installe en 1996 à Gijón, dans le nord de l’Espagne, où il fonde le Salon du livre ibéro-américain. Il écrit des chroniques pour plusieurs journaux italiens.

Auteur de nombreux romans, chroniques, récits, nouvelles et fables pour enfants, il a reçu plusieurs prix pour son œuvre. Il est publié dans 52 pays. Le vieux qui lisait des romans d’amour (1992), son premier roman traduit en français, connaît un succès planétaire, de même que l’Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler (1996) – cinq millions d’exemplaires !

Portrait par Bernard Sesé à découvrir ici.