Publication : 01/01/1989
Pages : 300
Grand Format
ISBN : 2-86424-061-0
Poche
ISBN : 979-10-226-1016-2
Couverture HD

Le Rivage des murmures

Lídia JORGE

ACHETER GRAND FORMAT
18.29 €
ACHETER POCHE
9.5 €
Titre original : A costa dos murmurios
Langue originale : Portugais (Portugal)
Traduit par : Geneviève Leibrich

Au Mozambique, sur la terrasse d’un grand hôtel au bord de l’océan Indien, les invités d’une noce sont surpris par une invasion de sauterelles…

Un texte étonnant sur le thème de la guerre et de la peur.

 

 » Elle a vu l’essentiel : la fragilité des guerriers en treillis léopard au cœur de l’Afrique, au cœur des femmes.  »

L’Express

  • Ecouter le podcast de l'émission ici

    Augustin Trapenard
    France Inter - "Boomerang"
  • « Mozambique, vers 1970. L'armée portugaise maintient l'ordre. Dans un hôtel de la côte, les femmes d'officiers attendent le retour des maris et Evita se demande comment les maléfices de la guerre ont transformé son mari, doux mathématicien, en égorgeur. »
    Jean Soublin
    L'EXPRESS
Lídia Jorge est née à Boliqueim dans l’Algarve en 1946. Diplômée en philologie romane de l’université de Lisbonne, elle se consacre très tôt à l’enseignement. En 1970, elle part pour l’Afrique (Angola et Mozambique), où elle vit la guerre coloniale, ce qui donnera lieu, plus tard, au portrait de femme d’officier de l’armée portugaise du Rivages des murmures (Métailié, 1989). A son retour à Lisbonne, elle se consacre à l’écriture. Ses œuvres sont publiées en Allemagne, Espagne, Italie, Grèce, Brésil, Israël, Grande Bretagne, Pays Bas, Serbie, Suède, Etats-Unis. La Couverture du soldat, 2000 a eu le Prix Jean Monnet 2000 (Cognac) Le Vent qui siffle dans les grues, 2004 a eu le Grand Prix du Roman de l’Association Portugaise des Ecrivains 2003, Premier Prix « Correntes d’escritas » 2004 (Povoa da Varzim, Portugal), Prix des lecteurs du Salon de la Littérature Européenne de Cognac 2005, Prix Lucioles des lecteurs 2005 (Librairie Lucioles, Vienne), Prix Albatros de la Fondation Günter Grass 2006 (Allemagne).  Nous combattrons l’ombre, a reçu le Prix Charles Brisset 2008, La Nuit des femmes qui chantent, 2012, Les Mémorables , 2015