Publication : 24/08/2017
Nombre de pages : 304
ISBN : 979-10-226-0687-5
Prix : 20 €

Les buveurs de lumière

Jenni FAGAN

ACHETER
Titre original : The Sunlight Pilgrims
Langue originale : Anglais (Ecosse)
Traduit par : Céline Schwaller
Prix
  • Prix Transfuge du meilleur roman anglophone - 2017
  1. Le monde entre dans l’âge de glace, il neige à Jérusalem et les icebergs dérivent le long des côtes. Pour les jours sombres qui s’annoncent, il faut faire provision de lumière – neige au soleil, stalactites éclatantes, aurores boréales.

Dylan, géant barbu et tatoué, débarque au beau milieu de la nuit dans la petite communauté de Clachan Fells, au nord de l’Écosse. Il a vécu toute sa vie dans un cinéma d’art et essai à Soho, il recommence tout à zéro. Dans ce petit parc de caravanes, il rencontre Constance, une bricoleuse de génie au manteau de loup dont il tombe amoureux, et sa fille Stella, ex-petit garçon, en pleine tempête hormonale, qui devient son amie. Autour d’eux gravitent quelques marginaux, un taxidermiste réac, un couple de satanistes, une star du porno.

Les températures plongent, les journaux télévisés annoncent des catastrophes terribles, mais dans les caravanes au pied des montagnes, on résiste : on construit des poêles, on boit du gin artisanal, on démêle une histoire de famille, on tente de s’aimer dans une lumière de miracle.

Dans ce roman éblouissant au lyrisme radical, peuplé de personnages étranges et beaux, Jenni Fagan distille une tendresse absolue qui donne envie de hâter la fin du monde.

« Féroce et lucide […], Fagan est autant poète que romancière, et ses images de cet hiver intempestif sont saturées de lyrisme. »

New York Times

Ecouter la playlist du livre ici

  • "Oui, nous adorons les titres, et ce livre aussi nous l'avons lu pour son titre. Et nous avons bien fait ! Les "buveurs de lumière" étaient des moines qui se nourrissaient de la lumière du soleil. Et Stella, jeune fille vivant dans une caravane avec sa mère à l'aune de l'hiver 2020, compte bien réussir aussi cet exploit car l'hiver qui s'approche promet d'être terriblement froid. Un roman peuplé de personnages poétiques et attachants : un géant, une "cireuse de lune"...dont l'humanité simple réchauffe le cœur."

  • "Un roman lumineux, poétique, aux personnages attachants, qui réchauffe malgré les températures glaciaires qui sévissent sur le nord de l'Ecosse. Une auteure à découvrir."

  •  « Ses personnages sont étranges et beaux. C’est d’un lyrisme éblouissant. Si la fin du monde c’est ça, je veux bien vivre la fin du monde! »

    Emmanuelle
  • 2020. Le monde entre dans un âge de glace suite au dérèglement climatique. Au nord de l'Ecosse évolue une communauté de personnes vivant dans des caravanes en marge de la société. Un roman envoûtant où la fin du monde annoncée est un hymne à la beauté et à la liberté.

  • Une nouvelle ère glaciaire a commencé. Tout le monde doit s’organiser pour survivre à cet hiver fatidique au cours duquel les températures vont descendre jusqu’à -56° en Écosse. Face à ce froid qui envahit tout, Dylan, Stella et Constance créent un cocon qui leur permet de résister à tous les assauts. Un texte dense et envoûtant. 

  • On aime ! "Winter is coming..."

    La Terre s'apprête à connaître l'hiver le plus froid jamais subi. Au milieu de cette débâcle, on fait la connaissance de trois personnages originaux et attachants : pris chacun dans leur propre tourmente, ils vont apprendre à se connaître, s'organiser, s'entraider.

  • "J'ai tout aimé : l'écriture hypnotique, les personnages qu'on a l'impression de rencontrer, Stella, superbe! Et ce contexte climatosocioécolo donne juste le ton qu'il faut entre urgence et communion avec la nature!"

    Anne-Lise
  • Regardez la vidéo ici

    Shirley
  • "L'un de nos grands coups de cœur sur le domaine étranger de cette rentrée littéraire 2017 pour le splendide texte de Jenni Fagan. Une dystopie apocalyptique qui nous entraîne au fin fond de l’Écosse dans la communauté de Clachan Fells. Un iceberg haut comme plusieurs building s'approche dangereusement, les températures dégringolent, l'espoir se réduit, et au milieu de ces paysages d'une beauté à couper le souffle, des personnages à fleur de peau, bouleversés et bouleversants. Un roman en forme de diamant brut, servi par une écriture audacieuse et maitrisée : une merveille publiée par les Editions Métailié ."

  • "Un récit d'une incroyable poésie qui alterne, à l'image du moral du héros, des passages résolument pessimistes et d'autres d'un optimisme farouche et communicatif. Un roman qui vous émouvra !"

    Valérie
  • "Ce n'est pas seulement un roman sur la fin du monde : c'est avant tout une histoire humaine. Comment vit-on quand la Terre est au seuil de sa mort? Comment aime-t-on? Dans un style d'une beauté et d'un humour rares, l’Écossaise Jenni Fagan nous livre un roman sublime et déroutant."

    Camille
  • Formidable dystopie autour du réchauffement climatique, le second roman de Jenni Fagan nous entraine sur les terres écossaises, dans la petite communauté de Clachan Fells, aux côtés de quelques marginaux qui tentent de survivre à la période de froid qui s'annonce. En prime, le plus beau titre de roman de cette rentrée ! Magnifique !

  • "2020 ère glaciaire ? Ce n'est déjà pas simple mais si en plus on a la difficulté d'être soi dans un corps étranger avec le regard des autres qui vous juge et vous calibre ... J'ai aimé son regard bienveillant, son humour, sa tendresse et son œil acéré sans concession sur cette humanité fragilisée."

    Dominique
  • "Comment survivre par -50° quand on habite une petite caravane ? Grâce à la chaleur humaine bien sûr ! Jenni Fagan crée des personnages très attachants que l'on a bien dû mal à quitter."

  • "Un roman beau et poétique sur le changement. La place de l’homme, infime dans un monde qu’il a cru sien et qui lui est devenu hostile, y est sans cesse remise en question."

  • "Tant de livres à paraître en cette rentrée nous ont bouleversés et émerveillés qu'il serait injuste pour tous les autres de dire que le second roman de Jenni Fagan est LE meilleur livre de la rentrée littéraire. Mais croyez-nous sur parole, celui-ci se situe très largement dans le haut du panier !

    Les buveurs de lumière (et ce très beau titre donne déjà une idée de la poésie qui imprègne ce magnifique roman) nous conte l'histoire de Dylan, un jeune homme qui vient de perdre sa mère. Jusqu'à présent, il avait toujours vécu dans le cinéma d'art et d'essai que sa mère, et sa grand-mère avant elle, géraient dans le quartier de Soho à Londres. Mais Dylan change radicalement de vie en allant s'installer dans un parc de caravanes à Clachan Fells, au nord de l’Écosse. Il y fera la connaissance de Stella, une gamine pas comme les autres, et de sa mère, Constance, jeune femme libre et indépendante qui semble tout savoir faire de ses dix doigts. Un talent qui va s'avérer particulièrement utile par les temps qui courent, car partout dans le monde les températures se mettent à chuter drastiquement. Alors que le début d'une nouvelle ère glaciaire semble inéluctable, la petite communauté excentrique de Clachan Fells se prépare joyeusement à vivre ce qui pourrait bien être la fin du monde.

    Des icebergs dérivant tout près des terres, un ciel qui revêt des couleurs indéfinissables... C'est un décor d'une beauté intense que convoque Jenni Fagan dans ce roman peuplé de personnages magnifiques qu'on pourrait suivre... jusqu'à la fin des temps !"

    Charlène Busalli
  • "C'est un roman magnifique, tout en lyrisme et en poésie.

    Mais ce que j'ai adoré c'est que ce lyrisme est complètement mesuré, maîtrisé et ne prend pas trop le pas sur l'histoire touchante de Stella et Dylan. Je pense que ce texte peut aussi bien plaire à des férus de poésie qu'à des lecteurs qui y sont mois sensibles.

    La nature y est incroyablement mise en scène, à la fois menaçante, indomptable et d'une beauté incroyable. C'est justement cette dualité qui pour moi est extrêmement bien traduite par l'écriture.

    Sans parler de l'imagination débordante de Stella ! L'auteure doit avoir gardé son âme d'enfant...

    Bref, ce roman est aussi beau que la nature qu'il dépeint et le style de Fagan est lumineux !"

    Julia Hu
  • "Ce livre est si fragile qu'on ne sait même pas comment il fait pour tenir debout. Et pourtant ça fonctionne. Tout est beau, tout est crédible, même le fait que la Terre soit plongée subitement dans une nouvelle ère polaire. Pourquoi pas ? Vous êtes climatologue, vous ?

    Est-ce que c'est l'écriture de Jenni Fagan qui nous fait accepter ça, sa manière si particulière de révéler le fond des êtres, le cœur palpitant de ses personnages ? Ou bien les personnages eux-mêmes, ces trois destins, sublimes et déglingués, liés par une envie furieuse de tendresse ? On ne sait pas. Mais le fait est que le roman est en vie, par un étrange processus magique, il respire et on s'y attache, on ne veut plus s'en séparer, simplement rester là à écouter encore quelques heures les dialogues futiles et profonds qui s'en échappent, admirer les images féeriques et terribles qui l'émaillent, aurores boréales, icebergs géants, armées de givre. Il y a bien une intrigue, des secrets de famille, des accidents de la vie, mais est-ce vraiment le plus important quand tout autour de vous est en train de geler ? Simple, mystérieux et poignant, ce livre est un ami qu'on veut protéger."

    Grégoire Courtois
  • " Grâce à ses magnifiques personnages, Jenni Fagan nous fait vivre une fin du monde étrangement lumineuse et envoûtante."

    Christophe Gilquin
  • "Dans ce roman, vertigineusement poétique, Jenni Fagan nous ensorcelle avec cette parabole éblouissante où on mesure avec effroi les limites absolues de notre humanité vacillante, avec cette certitude que si la glaciation arrive bientôt, j'irai rejoindre Jenni sur le toit de sa caravane."

    Jean-François Delapré
  • "j'ai terminé le livre ce matin avec beaucoup d'émotion. Je n'avais juste pas envie de les quitter. Mon premier coup de coeur de l'été."

    Agnès
  • "C’est de la poésie moderne, brute et magistrale, lumineuse et puissante." Lire l'article ici

    Blog Yuyine
  • "Lyrique, ce roman d'une époque glacière est un pur bonheur de fiction, d'évasion, de poésie et d'amour. À découvrir absolument !" Lire l'article ici

    Thomas Coutenceau
    La Lettre du libraire
  • "Visions grandioses, personnages formidables, suspense haletant, style à couper le souffle - vive Jenni Fagan !" Lire l'article ici

    Didier Jacob
    L'Obs
  • "Réaliste, lunaire et féerique, cette fable retentissante tel un cri d'alarme nous bouleverse, portée par le lyrisme éblouissant qui en émane." Lire l'article ici

    Hubert Artus
    Lire
  • "Dans une langue magnifique, Jenni Fagan transfigure la peur de la catastrophe climatique dans un roman puissant, l'un des plus beaux de cette rentrée." Lire l'article ici et l'interview ici

    Article et interview de Sophie Joubert
    L'Humanité
  • " Un roman merveilleux au lyrisme éblouissant." Lire l'article ici

    Isabelle Potel
    Madame Figaro
  • "Si la littérature est un art de l'émotion, Jenni Fagan vient de dessiner un portrait de femme, à la fois bref et magnifique." Lire l'article ici

    Jean-Philippe Rossignol
    Art Press
  • "Un roman qui fait du bien !" Lire l'article ici

    Blog Les lectures de Mistinguette
  • "C'est une histoire de tolérance, d'amour inconditionnel, de solidarité dans un monde qui se délite, mais où la vie continue malgré tout." Lire l'article ici

    Blog Le Goût des livres
  • "Je passe beaucoup de temps à observer les paysages, les lumières qui m’entourent. En tant qu’êtres humains, nous avons besoin de lumière dans notre corps, nos cellules mais également, de manière métaphorique, dans nos vies." Lire l'interview ici

    Emilie Bonnet
    Collibris
  • "Le monde décline, le soleil se divise, le froid s’installe…Jenni Fagan nous conte la fin du monde avec poésie et fracas." Lire l'article ici

    Blog Fairy Stelphique
  • "Ce roman est à l'image de son titre : beau et poétique." Lire l'article ici

    Léa Touch Book
  • "Une lecture revigorante comme une lampée de gin dans la tourmente." Lire l'article ici

    Fred Robert
    Zibeline
  • "Winter fell combiné au Jour d’après" Lire l'article ici

    Blog Julie à mi mots
  • "Cette histoire de résilience d'amitié et d'amour, Jenni Fagan la distille avec une tendresse absolue qui donnerait presque envie  de vouloir également l'apocalypse." Lire l'article ici 

    Blog Baz'art
  • "Un roman idéal à lire en période de canicule, qui donne envie d’avoir froid pour pouvoir se blottir contre celles et ceux que l’on aime, étrangement beau, sans aucune fioriture mais chargé d’une poésie un peu sauvage, avec des personnages tranchés, entiers, des femmes fortes, des hommes doux, qui, dans la nuit de glace qui les envahit, apprennent à boire et partager la lumière." Lire l'article ici

    La Cause littéraire
  • Les Buveurs de lumière recommandé dans la bibliographie de ce dossier consacré à la dystopie. Lire l'article ici

    Macha Séry
    Le Monde L'Epoque
  • "Mi-chronique familiale, mi roman d'apocalypse et de survivalisme, ce récit, paradoxalement, est empreint d'une tonalité poétique et joyeuse, avec des héros attachants qui gardent la tête haute face au monde qui déraille." Lire l'article ici

    Bernard Quiriny
    Trois couleurs
  • "Sublimés par une écriture singulière, parfois énigmatique mais jamais ennuyeuse, immergés dans des paysages grandioses de glace et de neige, illuminés par la lumière polaire, rasante et éblouissante, les héros de ce livre, hautement symboliques, peuvent bien annoncer la fin du monde. Car le chaos est de toute beauté. Il ne saurait décevoir." Lire l'article ici

    Cécile Pellerin
    ActuaLitté
  • "Avec sa poésie délicate et son rythme traînant, le dernier roman de Jenni Fagan, comme engourdi par le froid, s’étire comme la chronique d'un hiver glacial." Lire l'article ici

    Cédric Fabre
    Site Usbek & Rica
  • "Les Buveurs de Lumière est un roman férocement poétique, humaniste, déjanté. Beau." Lire l'article ici

    Blog Lettres d'Irlande et d'ailleurs
  • "Jenni Fagan, avec sa prose vive et authentique, livre un roman d’une grande force lyrique mêlant la chaleur humaine au froid polaire, comme une lampée de gin pour se réchauffer avant de braver la tempête." Lire l'article ici

    Guillaume Lepage
    Le Devoir
  • Une pépite ! Lire l'article ici

    Blog Cunéipage
  • "Une parenthèse de lecture glacée et pourtant ardente, la découverte d’une écriture très personnelle, très originale et totalement envoûtante." Lire l'article ici

    Blog La Livrophage
  • "Il y a de la poésie dans la prose de Jenni Fagan au point que l'ère glaciaire en train de se former en devient belle, majestueuse et lumineuse, à l'image de l'iceberg détaché de l'arctique et qui vient s'échouer dans le port voisin." Lire l'article ici 

    Blog Fragments de lecture
  • "Il y a des livres solaires, celui-ci est lunaire, parce que dans l’irréel surgit le réel, parce que dans le chimérique se décrypte la réalité." Lire l'article ici

    Blog Le Domaine de Squirelito
  • "Avec ce livre étrange et follement lyrique, balayé par des bourrasques de grésil, opposant des êtres lumineux à un monde de ténèbres, l'Écossaise Jenni Fagan signe un bouleversant roman apocalyptique, et l'un des plus beaux textes de la rentrée." Lire l'article ici

    Philippe Blanchet
    Rolling Stone
  • "Malgré le froid et les sombres journées, ce roman est rempli de lumière et de tendresse, de lyrisme, de poésie et de beauté." Lire l'article ici

    Blog Voyages au fil des pages
  • "Jenni Fagan possède une écriture comme on en lit peu. Casse-gueule, délicate, dense, décalée. Souriante aussi." Lire l'article ici

    Eric Libiot
    L'Express
  • "Face à la catastrophe des vies qui se referment, Jenni Fagan ouvre un chemin littéraire, poétique, lumineux, écrivant sur l'amour pour conjurer la mort." Lire l'article ici

    Élise Lépine
    Transfuge
  • "Une fin du monde d'un lyrisme radical, splendide, baignée par l'aurore boréale. Aussi majestueux et poignant que le Melancholia de Lars Von Trier." Lire l'article ici

    Yann Perreau
    Les Inrockuptibles
  • "Sans doute l'un des plus beaux titres de la rentrée." Lire l'article ici

    Kerenn Elkaïm
    Livres Hebdo

Jenni FAGAN est née en Écosse en 1977. Elle étudie l’écriture créative à l’université de Greenwich, puis remporte une bourse pour la Royal Holloway de Londres. Elle a publié plusieurs livres de poésie, dont le dernier, The Dead Queen of Bohemia, se trouve parmi les Best Scottish Poems 2017.  En 2013, elle figure sur la liste des jeunes écrivains britanniques les plus prometteurs publiée par Granta. Elle travaille comme écrivain en résidence dans des unités de néonatologie, des prisons pour femmes, avec des aveugles, des jeunes délinquants, des femmes en danger, et à l’université d’Édimbourg. En 2016, le Sunday Herald Culture Awards la couronne écrivain de l’année.  

La Sauvage (The Panopticon), son premier roman, traduit en neuf langues, bientôt au cinéma, est immédiatement encensé par la critique, qui la compare à Anthony Burgess (L’Orange mécanique) et Irvine Welsh (Trainspotting). « Vive Jenni Fagan ! » dit le New York Times, et elle fait à nouveau la une pour son deuxième roman, Les Buveurs de lumière (The Sunlight Pilgrims).

Blog de l'auteur

Bibliographie