Publication : 09/01/2020
Pages : 672
Grand Format
ISBN : 979-10-226-0987-6
Couverture HD
Numerique
ISBN : 979-10-226-0988-3
Couverture HD

Les Sables de l'empereur

Mia COUTO

ACHETER GRAND FORMAT
25 €
ACHETER NUMÉRIQUE
12,99 €
Titre original : As areias do imperador
Langue originale : Portugais (Mozambique)
Traduit par : Elisabeth Monteiro Rodrigues

À la fin du XIXe siècle, le Mozambique est ravagé par les guerres entre les clans et contre les colonisateurs.

Germano, un soldat portugais exilé sans espoir de retour parce que républicain, et Imani, une jeune Africaine, trop belle et trop intelligente, son interprète, sont le fil rouge de ce roman où ils évoluent parmi des personnages historiques bien réels, comme l’empereur africain Ngungunyane et le flamboyant Mouzinho de Albuquerque, “pacificateur” du Mozambique.

Germano découvre l’Afrique de l’Est en prenant son poste dans un village perdu où il fait la connaissance d’Imani. Dans ses rapports, Germano raconte les transformations de la région avec en toile de fond l’affrontement entre la monarchie coloniale et Ngungunyane. Imani décrit l’avancée de la colonisation, les structures familiales, les traditions qui cherchent à subsister, les migrations. Elle s’aperçoit aussi que sa maîtrise du portugais la sépare de ses voisins, tandis que les Portugais la considèrent comme une espionne. Liés par un amour ambigu, Imani et Germano partent sur le fleuve dans une itinérance chaotique et aventureuse qui les confronte à la réalité de cette guerre et à des personnages fabuleux.

Mia Couto, romancier dans un pays où l’oralité règne, décrit ces trajectoires d’une écriture concise et puissamment évocatrice. Il écrit ainsi un grand texte sur l’incompréhension et la construction de la peur de l’autre.

  • A travers le périple d'Imani, jeune Chope à la beauté saisissante, qui parle le portugais "comme un Blanc", Mia Couto retrace tout un épisode de l'histoire coloniale du Mozambique (la chute de l'empereur Ngungunyane et son exil, en 1895). Mais il nous embarque surtout dans une aventure fascinante, une fresque tant poétique que politique, un roman d'une richesse inouïe.
    Christophe Gilquin
  • « Pour Mia Couto, grand écrivain mozambicain nobélisable, écrire semble constituer, comme pour ses personnages, une façon de prier, de faire renaître les morts, de résister. »
    Manon Hutard
    Le Nouveau Magazine Littéraire
  • Lire la chronique ici
    Blog Sur la route de Jostein
  • "Début mars, à Paris, l’écrivain et biologiste mozambicain s’est entretenu avec En attendant Nadeau." Lire l'interview de l'auteur ici
    Pierre Benetti
    Site En attendant Nadeau
  • Voir l'interview de Mia Couto ici
    Philippe Lefait
    France TV Info - Des mots de minuit
  • Valérie Marin La Meslée
    Le Point
  • "L’écrivain mozambicain Mia Couto livre la grande fresque historique d’un empire africain disparu."
    Pierre Cochez
    La Croix
  • "Les Sables de l’empereur, ce n’est pas simplement la géographie infinie et l’histoire méconnue de l’Afrique revisitées par un conteur à l’imagination fertile. C’est le livre d’une vie, le chef-d’oeuvre d’un romancier de 65 ans parvenu à la pleine maîtrise de ses moyens." Lire l'article ici
    Sébastien Lapaque
    Le Figaro Littéraire
  • Lire l'article ici
    Mathilde Nivollet
    Le Parisien week-end
  • Lire l'article ici
    Gladys Marivat
    Le Monde des Livres
  • "Sublime." Lire l'article ici
    Baptiste Liger
    Lire
  • "L’auteur de L’Accordeur de silences et de La Confession de la lionne, signe là un livre-manifeste, qui dit sa foi dans l’écriture et la force des femmes." Lire l'article ici
    Catherine Simon
    Le matricule des anges

Mia Couto est né au Mozambique en 1955. Après avoir étudié la médecine et la biologie, il s’engage aux côtés du frelimo en faveur de l’indépendance du pays, devient journaliste puis écrivain. Il travaille actuellement comme biologiste, spécialiste des zones côtières, et enseigne l’écologie à l’université de Maputo. Pour Henning Mankell, « il est aujourd’hui l’un des auteurs les plus intéressants et les plus importants d’Afrique ». Ses romans sont traduits dans plus de 30 pays.

Il a reçu de nombreux prix pour son œuvre, dont le Prix de la francophonie en 2012, le prix Camões en 2013, le prix Neustadt 2014 (Allemagne), il a également été finaliste de l’Impac Dublin Literary Award et du Man Booker Prize en 2015.

Bibliographie