Publication : 01/01/1999
Nombre de pages : 238
ISBN : 2-86424-323-7
Prix : 8.54 €
Disponible

Electre à la Havane

Leonardo PADURA

ACHETER
Titre original : Máscaras
Langue originale : Espagnol
Traduit par : René Solis et Mará Hernandez

Chargé de l’enquête sur l’assassinat d’un travesti, l’inspecteur Mario Conde découvre un monde où on peut être exilé dans son propre pays et où chacun détient une vérité sur le mort et sur un passé que la révolution veut effacer.

 

« Un Marlowe tropical enquête sur le meurtre d’un travesti : entre mensonge et mélancolie, troisième polar non censuré d’un cubain de La Havane. « 

Libération

 » Le choix du genre policier permet d’entrer dans les recoins les plus obscurs de la société… Et l’atmosphère d’angoisse qui sourd de ce roman est largement aussi efficace qu’une diatribe ouverte. « 

Le Monde

 » On a souvent eu recours à la notion de roman policier métaphysique mais en général pour désigner un peu n’importe quoi. Si cette notion a un sens, elle s’applique sans la moindre réserve à Electre à La Havane. « 

Le Magazine Littéraire

 » Au-delà de l’enquête menée sur la mort d’un homme, c’est du meurtre d’une île qu’il est ici question. « 

Télérama

  • « L'ombre de Manuel Vazquez Montalban plane [..] entre sourires, sensualité et désespoir. [...] Et la nostalgie suinte à travers les pores d'une écriture qui peut tout dire : l'amour, la mort, la haine, le sexe, la solitude, sans jamais perdre de cette grâce qui est la vertu des grands écrivains. »
    Michèle Gazier
    TELERAMA

Leonardo PADURA est né à La Havane en 1955. Diplômé de littérature hispano-américaine, il est romancier, essayiste, journaliste et auteur de scénarios pour le cinéma. Il a obtenu le Prix Café Gijón en 1997, le Prix Hammett en 1998 et 1999 ainsi que le Prix des Amériques Insulaires en 2002. Leonardo Padura a reçu le Prix Raymond Chandler 2009 pour l’ensemble de son œuvre. Il est l’auteur, entre autres, d’une tétralogie intitulée Les Quatre Saisons qui est publiée dans une quinzaine de pays. Ses deux derniers romans, L’homme qui aimait les chiens (2011) et surtout Hérétiques (2014) ont démontré qu’il fait partie des grands noms de la littérature mondiale.  

BIBLIOGRAPHIE : La tétralogie Les Quatre saisons : Passé parfait, 2001; Suites, 2006 - Prix des Amériques Insulaires 2002 Vent de Carême, 2004; Suites, 2006 Electre à la Havane, 1998; Suites, 1999 - Prix Café Gijón 1997 et Prix Hammett 1998 L'Automne à Cuba, 1999; Suites, 2002 - Prix Hammet 1999 et Prix du livre insulaire 2000 Mort d'un Chinois à la Havane, 2001   Le Palmier et l’Etoile, 2003 ; Suites, 2009 ; Suites nouvelle couverture, 2014 Adios Hemingway, 2005 Les Brumes du passé, 2006 ; Suites, 2009 - Prix Brigada 21 du meilleur roman noir 2006 L’Homme qui aimait les chiens, 2011, Prix des libraires Initiales 2011, prix Roger Caillois 2011, Prix Carbet de la Caraïbe 2011, Elu Meilleur roman historique par le magazine Lire 2011 L’Homme qui aimait les chiens, Suites, 2013 Hérétiques, 2014  
Portrait de Philippe Lançon paru dans LIBERATION 
Coup de projecteur sur un auteur paru dans ELKAR
Il a aussi reçu le Prix National de Littérature cubain en 2012 et le prestigieux Prix Princesse des Asturies 2015. 

La tétralogie Les Quatre saisons est en cours d'adaptation sous forme de mini série TV de quatre épisodes de 90 minutes réalisés par le réalisateur espagnol Felix Viscarret qui a aussi tourné une adaptation cinématographique de Vent de Carême. Le rôle de Mario Conde y sera tenu par Jorge Perugorria.
Par ailleurs, Antonio Banderas devrait jouer lui aussi Mario Conde dans une série TV qu'il produit lui-même.

Enfin, L'homme qui aimait les chiens est aussi en phase de production cinématographique.