Publication : 15/04/2022
Pages : 400
Grand Format
ISBN : 979-10-226-1195-4
Couverture HD

L’eau de toutes parts

Vivre et écrire à Cuba

Leonardo PADURA

ACHETER GRAND FORMAT
24 €
Titre original : Agua por todas partes
Langue originale : Espagnol (Cuba)
Traduit par : Elena Zayas

Un recueil d’essais captivant sur les sujets chers au grand écrivain cubain : l’amitié, l’exil, la littérature, le cinéma et l’écriture.

Les livres du grand écrivain cubain Leonardo Padura sont un dialogue entre l’Histoire et la littérature, l’île de Cuba et l’exil, la puissance de l’amitié et la dureté des rêves frustrés. Dans ce captivant recueil d’essais, l’auteur explore les coulisses de ses oeuvres les plus célèbres et emblématiques et les sujets qui lui sont les plus chers (la cubanité, la musique, le cinéma, la littérature, le base-ball…). Véritable immersion dans la salle des machines littéraire d’un auteur mondialement reconnu, ce livre personnel et évoca-teur est également un hommage au genre du roman, qu’il maîtrise et affectionne tant.
Une fascinante fenêtre ouverte sur le métier d’écrivain, sur la création artistique et l’importance de la littérature. Une masterclass humaine, brillante et profonde sur l’art du roman avec le rythme, les contradictions, l’humour et les saveurs de Cuba.

Question à Leonardo Padura à propos de son roman

  • "Leonardo Padura, avec un art consommé de l'exercice prend le lecteur par les épaules, comme on le fait avec un ami, et l'emmène en ballade dans la plus grande île des Caraïbes. Sous le soleil exactement, cet été traversez l'atlantique et partez à Cuba sans exploser votre empreinte carbone, la planète remercie Leonardo Padura." Lire la chronique ici
    Blog Baz'Art
Leonardo PADURA est né à La Havane en 1955. Romancier, essayiste, journaliste et auteur de scénarios pour le cinéma, il a obtenu de nombreux prix prestigieux pour son œuvre, dont le prix Princesse des Asturies 2015. Il est l’auteur, entre autres, d’une tétralogie intitulée Les Quatre Saisons publiée dans quinze pays. Ses trois romans L’Homme qui aimait les chiens (2011), Hérétiques (2014) et Poussière dans le vent (2021) ont démontré qu’il fait partie des grands noms de la littérature mondiale.