Publication : 01/01/1999
Pages : 228
Grand Format
ISBN : 2-86424-326-1
Couverture HD
Poche
ISBN : 978-286424-729-6
Couverture HD

L'Adieu au corps

David LE BRETON

ACHETER GRAND FORMAT
18.29 €
ACHETER POCHE
10 €

David Le Breton montre de manière radicale comment « l’extrême contemporain » condamne le corps, « si peu à la hauteur des avancées technologiques de ces dernières décennies », un corps qui de plus en plus est vécu comme un membre surnuméraire qu’il faudrait supprimer. Mettant le corps moderne en perspective, il montre que dans le discours scientifique contemporain, le corps est pensé comme une matière indifférente, simple support de la personne, à tel point « qu’il devient un objet à disposition sur lequel agir afin de l’améliorer, une matière première où se dilue l’identité personnelle et non plus une racine identitaire de l’homme. »

Avec L’Adieu au corps, il met en relief que l’institution du corps en laboratoire public ou privé est bien l’une des données élémentaires de nos sociétés contemporaines et que le fantasme d’un corps libéré de ses anciennes pesanteurs naturelles aboutit à la création du mythe de « l’enfant parfait » fabriqué médicalement et estampillé d’un label exprimant sa qualité morphologique et génétique.

  • Ecouter l'émission ici

    Emission d'Ali Rebeihi
    France Inter "ça va pas la tête!"

  • « Sous ce beau titre, David Le Breton poursuit et renouvelle une réflexion qu’il avait engagée dès ses premiers livres, il lui donne aujourd’hui la dimension d’un cri d’alarme. Plus engagé et plus militant que jamais, ce nouveau texte explore le rapport de l’homme à son corps.»
    ETHNOLOGIE FRANÇAISE

  • « Aussi inquiétant qu'intéressant. »
    LE MONDE

 

David LE BRETON est professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg. Membre senior de l’Institut universitaire de France. Membre de l’Institut des études avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS). Il est l’auteur d’une œuvre considérable, avec entre autres : Marcher la vie. Un art tranquille du bonheur, Rire. Une anthropologie du rieur, et La saveur du monde.