Publication : 06/02/2014
Nombre de pages : 320
ISBN : 978-2-86424-945-0
Prix : 19.5 €

Le Duel

Arnaldur INDRIDASON

ACHETER
Titre original : Einvígið
Langue originale : Islandais
Traduit par : Eric Boury

Pendant l’été 1972, Reykjavík est envahi par les touristes venus assister au championnat du monde d’échecs qui oppose l’Américain Fischer et le Russe Spassky. L’Américain se conduit comme un enfant capricieux et a de multiples exigences, le Russe est accueilli en triomphe par le parti communiste islandais, le tout sur fond de guerre froide.

Au même moment un jeune homme sans histoire est poignardé dans une salle de cinéma, le magnétophone dont il ne se séparait jamais a disparu. L’atmosphère de la ville est tendue, électrique.
Le commissaire Marion Briem est chargé de l’enquête au cours de laquelle certains éléments vont faire ressurgir son enfance marquée par la tuberculose, les séjours en sanatorium et la violence de certains traitements de cette maladie, endémique à l’époque dans tout le pays. L’affaire tourne au roman d’espionnage et Marion, personnage complexe et ambigu, futur mentor d’Erlendur, est bien décidé à trouver le sens du duel entre la vie et la mort qui se joue là.

Un nouveau roman d’Indridason qu’il est difficile de lâcher tant l’ambiance, l’épaisseur des personnages, la qualité d’écriture et l’intrigue sont prenantes.

  • « Sur fond de guerre froide, Arnaldur Indridason nous embarque dans une Islande plus géopolitique que jamais, où aspirations personnelles et conspirations nationales s’enchevêtrent admirablement. »

    BENJAMIN CORNET
  • « Reykjavik, 1972, alors que la ville se remplit de touristes et d'officiels russes et américains venus assister au championnat du monde d'échecs opposant le fantasque Fischer et Spasski, un jeune homme est poignardé dans un cinéma de la ville. Le magnétophone qu'il emportait à chaque séance de cinéma a disparu. Quel secret aurait-il pu enregistrer ? C'est avec plaisir et émotion que nous rencontrons la commissaire Marion Briem, celle qui fut le mentor du familier et attachant Erlendur Sveinson, pour une enquête menée dans une ville et une société en pleine mutation et dans l'atmosphère de soupçons propre à la Guerre froide. »

    Frédéric Boillot
    Librairie Interlignes (Nemours)
  • « Comme toujours avec Indridason je ne suis jamais déçu. Cet auteur est estampillé « valeur sûre ». Les personnages sont les fondations de cet ouvrage, ils apportent puissance et crédibilité aux révélations qui se succèdent dans un rythme bien calculé. (…) Ce roman ferait un excellent film, très imagé, c’est décrit avec finesse et justesse. »

    Pascal
  • « Un nouvel Indridason bien difficile à lâcher tant la qualité de l'enquête, l'épaisseur des personnages et la force de l'intrigue vous poussent vers l'avant. Encore une médaille d'or pour l'Islande ! »

    Christophe Davy
  • Article à lire ici
    interview d’Arnaldur Indridason par François Lestavel
    Paris Match
  • « Arnaldur Indridason le patron… Il ouvre la Comédie du livre de Montpellier. Testez autour de vous : son inspecteur mélancolique Erlendur Sveinsson est très connu. Il personnifie l’Islande, le pays d’Arnaldur Indridason, un auteur majeur. » Article à lire ici
    Jérôme Dejean
    La Gazette de Montpellier
  • « Nous avons rencontré l’écrivain islandais de 53 ans dont le dernier roman noir Le Duel cartonne en librairie. Ce polar intense commence par le meurtre d’un jeune homme dans un cinéma de Reykjavik et tourne au roman d’espionnage […]. Rencontre. » Article à lire ici
    interview d’Arnaldur Indridason par Catherine Balle
    Le Parisien
  • « C’est un véritable pari que tente Arnaldur Indridason dans Le Duel, son douzième roman… entretien avec un des grands maîtres du polar actuel. » Article à lire ici
    Julien Bisson
    Site L’Express
  • « Roman d’espionnage et immersion dans le passé islandais, Le Duel joue avec bonheur sur plusieurs registres. » Plus d'infos ici.
    François Lestavel
    BLOG Compartiment tueur – Paris Match
  • « Pour son douzième roman, Arnaldur Indridason, d’une écriture sèche et directe, réussit à entremêler par d’habiles allers-retours entre présent et passé, la recherche d’un assassin, les souvenirs d’une enfance tuberculeuse, le récit d’un amour impossible et une tentative de déstabilisation entre Est et Ouest. Cela se lit d’une traite. »
    Yann Plougastel
    M le magazine du Monde
  • « Le dernier Indridason : jeu d’échecs, intrigue policière et géopolitique pour le match Spassky-Fischer de 1972 » Plus d'infos ici.
    Jacques Teissier
    BLOG Mediapart
  • « Dans Le Duel, Arnaldur Indridason continue de fouiller la face sombre de son pays, de la guerre froide aux enfances cassées. Obsédant. »
    J.D. Beauvallet
    LES INROCKUPTIBLES
  • « Outre l’enquête (comme d’habitude palpitante à souhait), tout l’attachement de ce livre-là tient en ces allers-retours entre présent et passé, qui font le sel psychologique des polars d’Indridason. » Plus d'infos ici.
    Michaëlle Petit
    BLOG Polars La Croix
  • « La partie d’échec devient un combat entre la vie et la mort, et le commissaire sent remonter les fantômes de son passé. » Lire l'article entier ici.
    Wiaz
    LE NOUVEL OBSERVATEUR
  • « Arnaldur Indridason excelle : une intrigue resserrée et des personnages tourmentés à souhait. » Lire l'article entier ici.
    Pascale Frey
    ELLE
  • « Arnaldur Indridason signe un polar très bien mené où les échecs ne sont qu’un prétexte pour nous faire pénétrer dans les sphères de la guerre froide. » Plus d'infos ici.
    Clara et les mots
    BLOG Moi
  • « Un roman sous haute tension policière avec ce que cela implique d’écriture troublante, tranchante et pénétrante. Intrigue et qualité de l’écriture garanties. »
    Jean-Michel Ulmann
    NOTRE TEMPS
  • « L’Islande au centre du jeu. » Lire l'article entier ici.
    Sabrina Champenois
    LIBERATION supplément livres
  • « Un nouveau roman d’Indridason qu’il est difficile de lâcher tant l’ambiance, l’épaisseur des personnages, la qualité d’écriture et l’intrigue sont prenantes. » Plus d'infos ici.
    Sofy Peugnez
    ZONE LIVRE
  • « Indridason comblera ses admirateurs et convaincra sûrement beaucoup d’amateurs de polars avec cette superbe enquête. » Plus d'infos ici.
    BLOG Unwalkers
  • « Avec ce Duel haletant, le précurseur de la "nouvelle vague" du polar islandais démontre une fois de plus sa virtuosité dans la construction d’une intrigue, aidée par la fluidité de son style. » Lire l'article entier ici.
    Tristan Savin
    LIRE
  • « D’un livre à l’autre, l’auteur islandais aime promener ses personnages fétiches dans le temps, creuser leur passé après avoir exploré leur présent. » Plus d'infos ici.
    Philippe Lemaire
    BLOG Onlalu
  • « Un bon petit polar avec, à l’enquête, le commissaire Marion Briem, mentor d’Erlendur, le héros habituel d’Arnaldur Indridason, icône du polar islandais. »
    Sylvie Metzelard
    MARIE FRANCE
  • « Une partie à l’aveugle : une enquête sur fond de partie d’échecs et de guerre froide. » Lire l'article entier ici.
    Françoise Dargent
    LE FIGARO LITTERAIRE
  • « Indridason nous met échec et mat. » Lire l'article entier ici.
    Catherine Balle
    LE PARISIEN
  • « […] Un polar dense et complexe, flirtant agréablement avec un passionnant roman d’espionnage vintage, prétexte à l’évocation de quelques pages d’histoire méconnues de son île natale. Brillant. »
    Philippe Blanchet
    LE FIGARO MAGAZINE

Arnaldur Indridason est né à Reykjavík le 28 janvier 1961. Diplômé en histoire, il est d’abord journaliste et critique de films pour le Morgunbladid, avant de se consacrer à l’écriture. Ses nombreux romans, traduits dans quarante langues, ont fait de lui un des écrivains de polar les plus connus en Islande et dans le monde, avec douze millions de lecteurs. Il a reçu le prix Clef de verre à deux reprises, en 2002 pour La Cité des jarres, et en 2003 pour La Femme en vert (également couronné par le Gold Dagger Award et le Prix des lectrices de Elle), le Prix du Polar européen Le Point en 2008 pour L'Homme du lac, le prix d’honneur du festival les Boréales en 2011, et le prix espagnol rba du roman noir en 2013 pour Passage des Ombres (troisième tome de la Trilogie des Ombres, à paraître en 2018).

Douze de ses romans mettent en scène le personnage d’Erlendur Sveinsson, inspecteur de la police de Reykjavík. Plusieurs autres sont consacrés à des énigmes historiques ou des affaires d’espionnage. Dans la fascinante Trilogie des Ombres, il met en scène un nouveau couple d’enquêteurs, à l’époque de la « Situation », l’occupation américano-britannique de l’Islande à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Portrait par Sabrina Champenois, LIBERATION - juillet 2010

Rendez-vous sur la page Facebook de l'auteur pour suivre toutes ses actualités