Publication : 02/02/2017
Nombre de pages : 352
ISBN : 979-10-226-0541-0
Prix : 21 €
Disponible

Dans l'ombre

Arnaldur INDRIDASON

ACHETER
Titre original : Þýska húsið
Langue originale : Islandais (Islande)
Traduit par : Eric Boury

Un représentant de commerce est retrouvé dans un petit appartement de Reykjavik, tué d’une balle de Colt et le front marqué d’un “SS” en lettres de sang. Rapidement les soupçons portent sur les soldats étrangers qui grouillent dans la ville en cet été 1941.
Deux jeunes gens sont chargés des investigations : Flovent, le seul enquêteur de la police criminelle d’Islande, ex-stagiaire à Scotland Yard, et Thorson, l’Islandais né au Canada, désigné comme enquêteur par les militaires parce qu’il est bilingue.
L’afflux des soldats britanniques et américains bouleverse cette île de pêcheurs et d’agriculteurs qui évolue rapidement vers la modernité. Les femmes s’émancipent. Les nazis, malgré la dissolution de leur parti, n’ont pas renoncé à trouver des traces de leurs mythes et de la pureté aryenne dans l’île. Par ailleurs on attend en secret la visite d’un grand homme.
Les multiples rebondissements de l’enquête dressent un tableau passionnant de l’Islande de la “Situation”, cette occupation de jeunes soldats qui sèment le trouble parmi la population féminine. Ils révèlent aussi des enquêteurs tenaces, méprisés par les autorités militaires mais déterminés à ne pas se laisser imposer des coupables attendus.
Dans ce roman prenant et addictif, le lecteur est aussi fasciné par le monde qu’incarnent les personnages que par l’intrigue, imprévisible.

« Prenant, authentique, fascinant. » Harlan Coben

 « Indridason est une des étoiles les plus brillantes dans le sombre ciel du genre policier. »        John Connolly

  • "L'occasion de nous faire découvrir l'Islande lors de l'"occupation" par les américains et les britanniques et ses multiples conséquences. Totalement addictif."

    Vincent
  • Avec ce premier opus de La Trilogie des ombres, Arnaldur Indridason ouvre le trouble volet de l’Histoire islandaise prise en étau dans les ombres de ses contradictions. Captivant.

     

    Manuel Hirbec
  • "Les temps changent, Indridason reste. Un poète noir" Lire l'article ici

    Julie Malaure
    Le Point
  • "Á mesure que l’on avance dans la lecture de ce livre, on s’attache à nos deux enquêteurs et l’on suit leur rythme effréné. On fréquente un monde fascinant qui nous fait voyager dans l’espace et le temps." Lire l'article ici

    La Cause littéraire
  • "Un autre brillant roman d’Arnaldur Indridason" Lire l'article ici

    Karine Vilder
    Le Journal de Montréal
  • "Une prise de conscience graduelle, pour un livre somptueux de la catastrophe" Lire l'article ici

    Juliette Einhorn
    Le Magazine littéraire
  • "Dans l’Ombre se lit d’une traite tant la richesse de l’intrigue, du contexte est addic­tive." Lire l'article ici

    Serge Perraud
    lelitteraire.com
  • "Se brosser les dents avec Indridason" Lire l'article ici

    Marine Landrot
    Télérama
  • "Tout en tissant une intrigue captivante, Indridason brosse le portrait de personnages complexes avec sa finesse psychologique habituelle et décrit une période trouble de l'histoire islandaise." Lire l'article ici

    Catherine Balle
    Le Parisien
  • "Captivant !" Lire l'article ici

    Florence Rajon
    Maxi
  • "La situation, expression qui désigne les relations que pouvaient avoir les Islandaises avec les soldats occupants, recouvre un épisode passionnant dont Indridason restitue les tensions en entomologiste du genre humain." Lire l'article ici

    Sabrina Champenois
    Libération
  • "Un roman passionnant que nous offre Indridason dont le talent n’est plus à démontrer." Lire l'article ici

    Blog La Livrophage
  • "Mes livres ne pourraient se dérouler ailleurs qu'à Reykjavik, durant ces longs hivers et ces courts étés. Ce décor est devenu l'un des personnages de mes romans, à l'image de New York pour les films de Woody Allen" Lire l'article ici

    Mathilde Giard
    Les Echos week-end
  • "Indridason est devenu au fil des ans un narrateur de premier ordre, excellant dans l'intrigue à l'étouffée, piégeant son lecteur par l'absence de rebondissements spectaculaires et une « écriture blanche »dont on ne mesure que progressivement les sortilèges." Lire l'article ici

    Alain Léauthier
    Marianne
  • "Découvrez cet auteur islandais à tout prix parce qu’il est, pour moi, le Maître du polar nordique, loin, très loin devant tous les autres !" Lire l'article ici

    Blog Anaїs serial lectrice
  • "Le talent d’Indridason est de nous offrir un portrait fascinant de son pays" Lire l'article ici

    Blog Tombée du ciel
  •  "Arnaldur Indridason poursuit avec brio son œuvre d'explorateur du passé." Lire l'article ici

    Carrefour savoirs
  • "Roman d'espionnage autant qu'exploration des tensions intimes, Dans l'ombre, envisage aussi bien le besoin d'indépendance d'un territoire que celui des hommes et des femmes"

    Sophie Creuz
    L'Echo Belgique
  • "Indridason change d'époque, mais pas de formule : procédural, intimiste et traqueur de mémoire." Lire l'article ici

    Hubert Artus
    LIRE

Arnaldur Indridason est né à Reykjavík le 28 janvier 1961. Diplômé en histoire, il est journaliste et critique de films pour le Morgunbladid, puis il se consacre à l’écriture. Il vit avec sa femme et ses trois enfants à Reykjavík.

 

Il a publié de nombreux romans à partir de 1997. Il est l’un des écrivains de romans noirs les plus connus en Islande et dans les 37 pays où ses livres sont traduits. Il a reçu le prix Clef de verre du Skandinavia Kriminalselskapet à deux reprises : en 2002, pour La Cité des jarres, et en 2003, pour La Femme en vert, le Prix du Polar Européen Le Point en 2008 pour L'Homme du lac, le Prix d’honneur du festival les Boréales en 2011 et le prix espagnol RBA du roman noir en 2013.

 

Arnaldur Indridason collabore avec The Icelandic Film Fund à l’adaptation cinématographique de ses romans. Le producteur islandais Baltasar Kormákur (101 Reykjavík) a réalisé une adaptation de Mýrin (La Cité des Jarres), Jar City en 2008.

 

Portrait par Sabrina Champenois, LIBERATION - juillet 2010

Rendez-vous sur la page Facebook de l'auteur pour suivre toutes ses actualités