Publication : 04/02/2022
Pages : 320
Grand Format
ISBN : 979-10-226-1176-3
Couverture HD

Le Mur des silences

Arnaldur INDRIDASON

ACHETER GRAND FORMAT
22 €
Titre original : þagnarmúr
Langue originale : Islandais
Traduit par : Éric Boury

C’est une maison dans laquelle les femmes ne se sont jamais senties bien, les familles n’y sont jamais restées longtemps. Une médium dit même y avoir perçu une sensation d’étouffement. Pendant des travaux de modernisation, le mur de la cave s’écroule et un corps apparaît.

Konrad enquête et met au jour des mystères anciens.

Dans le même temps il presse la police d’élucider le meurtre de son père mais il a oublié qu’à l’époque, l’enfant qu’il était avait menti, et il se retrouve soupçonné.

Toujours dans une ambiance à la Simenon et avec Konrad, un héros ici très ambigu, moyennement sympathique, noyé dans l’alcool et la solitude, un roman noir magistral dans lequel le passé et les victimes oubliées ressurgissent.

Un nouveau best-seller du roi du polar islandais.

Questions à Arnaldur Indridason à propos de son roman

  • "Arnaldur Indridason, le Simenon de Reykjavik" Lire l'entretien ici
    Didier Jacob
    L'Obs
  • "Un chef d’œuvre de plus pour Arnaldur Indridason."
    Bernard Cattanéo
    Le Semeur hebdo
  • Dans la sélection "7 polars à dévorer cet hiver" des Echos, article à lire ici
    Isabelle Lesniak
    Les Echos
  • "Comme toujours, le roman est mené de main de maître avec des rebondissements et des surprises."
    Guy Duplat
    La Libre Belgique
  • "Outre l’indéniable talent de l’auteur pour glisser d’une époque à l’autre, le livre vaut surtout pour son fil conducteur qui est la violence faite aux femmes. Épouse battue, viol domestique, inceste, l’intrigue tourne autour d’un écheveau sans fin de brutalisé subies par la gente féminine depuis toujours. Un fléau inextinguible qui structure ce polar souvent glauque et désespéré qui épouse frontalement et magnifiquement la cause féministe."
    Xavier Leherpeur
    France Inter - Une heure en séries
  • "Dans ce portrait d’une société très masculine, l’auteur fait la part belle aux femmes auxquelles il ne prête aucune sauvagerie, sauf dans les rêves, mais de la droiture et de l’empathie. Ouf, l’humanité est sauvée !"
    Marie Godfrin-Guidicelli
    Zibeline
  • "Violence faites aux femmes, violences faites aux enfants, Arnaldur Indridason n’en finit pas d’explorer la face sombre de sa chère Islande. Politique, sociale et toujours humaine, la langueur de son écriture mélancolique fait une nouvelle fois merveille, chez lui, comme toujours dans les romans policiers de bonne tenue, l’enquête n’est qu’un prétexte pour observer la triste condition humaine."
    Blog Baz'art
  • "Un beau roman noir sur la violence familiale, la vulnérabilité, les sacrifices et l’impunité." Lire la chronique ici
    Site Norvege-fr
  • "J'ai aimé retrouvé l'atmosphère particulière des romans d'Arnaldur Indridason, la lente montée de la tension, l'intérêt pour les personnages pris dans des histoires du passé qui les dépassent." Lire la chronique ici
    Site Le goût des livres
  • "Arnaldur Indridason fait du Indridason dans Le Mur des silences, et il le fait très bien." Lire la chronique ici
    Blog Acu du noir
  • Lire la chronique ici
    Blog Polar des glaces
  • "Une histoire au cordeau et un auteur qui sait comment nous capter dès le début pour ne plus nous lâcher avant la fin de ces trois cent trente pages." Lire la chronique ici
    Blog Nctalopes
  • "Poète du temps qui passe, des mémoires inconsolées, Arnaldur Indridason écrit ainsi, livre après livre, des histoires de deuils impossibles. Deuil d’une Islande en voie de disparition, banalisée par la mondialisation, deuil d’une enfance volée, deuil d’une injustice jamais reconnue. Les enquêtes qu’il met en scène sont des tragédies lentes, écrites au plus près des personnages, portées par un sens aigu des atmosphères, mélancoliques et tendres. Elles vous pénètrent au plus profond et ne vous lâchent plus." Lire l'article ici
    Michel Abescat
    Télérama
  • "Ce polar avec de faux airs de fantastique est d’une redoutable efficacité. Arnaldur Indridason prouve roman après roman qu’il est le meilleur dans le genre noir nordique."
    Michel Litout
    L'Indépendant
  • "C’est un polar très mélancolique, qui plonge dans un passé glaçant d’horreur et de violence dont les conséquences sont encore palpables, car le mal et les tortures infligés sont impossibles à oublier et finissent par détruire leurs victimes." Lire la chronique ici
    Blog En lisant en écrivant
  • "Avec ce polar mélancolique qui nous plonge dans un passé glaçant d’horreurs et de violences, on retrouve la patte inimitable de celui qui est surnommé le roi du polar islandais et qui réussit un nouveau coup de maître !" Lire l'article ici
    Paola Mori
    Site S2PMag
Arnaldur Indridason est né à Reykjavík le 28 janvier 1961. Diplômé en histoire, il est d’abord journaliste et critique de films pour le Morgunbladid, avant de se consacrer à l’écriture. Ses nombreux romans, traduits dans quarante langues, ont fait de lui un des écrivains de polar les plus connus en Islande et dans le monde, avec douze millions de lecteurs. Il a reçu le prix Clef de verre à deux reprises, en 2002 pour La Cité des jarres, et en 2003 pour La Femme en vert (également couronné par le Gold Dagger Award et le Prix des lectrices de Elle), le Prix du Polar européen Le Point en 2008 pour L'Homme du lac, le prix d’honneur du festival les Boréales en 2011, et le prix espagnol rba du roman noir en 2013 pour Passage des Ombres (troisième tome de la Trilogie des Ombres, à paraître en 2018). Douze de ses romans mettent en scène le personnage d’Erlendur Sveinsson, inspecteur de la police de Reykjavík. Plusieurs autres sont consacrés à des énigmes historiques ou des affaires d’espionnage. Dans la fascinante Trilogie des Ombres, il met en scène un nouveau couple d’enquêteurs, à l’époque de la « Situation », l’occupation américano-britannique de l’Islande à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Portrait par Sabrina Champenois, LIBERATION - juillet 2010 Rendez-vous sur la page Facebook de l'auteur pour suivre toutes ses actualités