Publication : 05/10/2017
Nombre de pages : 340
ISBN : 979-10-226-0721-6
Prix : 21 €

La Femme de l'ombre

Trilogie des ombres T.2

Arnaldur INDRIDASON

ACHETER
Titre original : Petsamo
Langue originale : Islandais (Islande)
Traduit par : Eric Boury

Une jeune femme attend son fiancé à Petsamo, une ville tout au nord de la Finlande. Tous deux doivent rentrer en Islande sur le paquebot Esja pour fuir la guerre qui vient d’éclater dans les pays nordiques, mais le jeune homme n’arrive pas.
Au printemps 1943, dans une Islande occupée par les troupes alliées, la découverte d’un corps rejeté par la mer sème l’émoi à Reykjavík. Au même moment, un jeune homme est victime d’une agression d’une sauvagerie inouïe non loin d’un bar à soldats, et une femme qui fréquente avec assiduité les militaires disparaît brusquement. Les jeunes enquêteurs Flovent et Thorson suivent des pistes contradictoires et dangereuses : officiers corrompus, Gestapo, vulgaires voyous…
Avec une habileté subtile, Indridason met en scène des personnages attachants, tendres ou cruels, des vies bouleversées, des histoires surprenantes dans un pays occupé. Un beau livre captivant.

PRIX BLOOD DROP DU ROMAN POLICIER ISLANDAIS 2017

  • "Ici, plus proche d'Hitchcock que de Simenon, le maître islandais avec cette économie d’effets littéraires qu’on lui connait nous captive et nous émeut tout à la fois." Lire l'article ici

    Les Obsédés textuels
  • "On attend la suite avec impatience." Lire l'article ici

    Pascale Frey
    Elle
  • "La complexité des personnages, leurs tourments, leur côté obscur, leur humanité ou leur sauvagerie, (exacerbés par la situation de vivre dans un pays occupé) à la fois hyperréalistes, vifs et hautement saisissables, offrent par moments, au roman, une force et un intérêt quasi-documentaires, particulièrement visuels." Lire l'article ici

    Cécile Pellerin
    ActuaLitté
  • "Au-delà de l'enquête menée par les deux complices que sont Thorson et Flovent, Arnaldur Indridason propose une série de portraits particulièrement complexes, d'hommes et de femmes pris dans la tourmente de la Seconde guerre mondiale." Lire l'article ici

    Patrice Gagnant
    Le Progrès
  • "En même temps qu’il nous captive par une intrigue magnétisante, qu’il nous renseigne sur une des périodes les plus dépressives de l’histoire dans une région du monde peu explorée par les manuels académiques, ce beau roman nous fascine par son éclairage à la fois sévère et empathique sur la nature humaine." Lire l'article ici

    La Cause littéraire
  • "L’intelligence du texte est de déconstruire le cliché d’une Islande qui, loin, au Nord, serait coupée du reste du monde, puisque l’île subit aussi les affres de la Seconde guerre mondiale." Lire l'article ici

    Julien Coquet
    Site Toute La Culture
  • "Entre tentation et résistance, Indridason nous donne à lire la façon oscillante dont s'est construite la nation islandaise." Lire l'article ici

    Julie Malaure
    Le Point
  • "Arnal­dur Indri­da­son conjugue plu­sieurs intrigues entre­mê­lées, à suivre avec atten­tion, à l’image de cet uni­vers de l’ombre, toile de fond de sa tri­lo­gie." Lire l'article ici

    Blog lelitteraire.com
  • "Pour ce second volet de sa Trilogie des ombres, le maître du thriller islandais reste parfaitement fidèle à ses thèmes de prédilection." Lire l'article ici

    Mélanie Carpentier
    Carrefour Savoirs
  •  "Avec son écriture élégante et fluide, Indridason construit un polar brillant tout en nous plongeant dans le passé de l'Islande." Lire l'article ici

    Catherine Balle
    Le Parisien
  • "Indridason est grand et instille l’air de rien dans ses personnages de policiers juste ce qu’il faut de particularité pour les rendre bien plus intéressants et bien moins conventionnels qu’il n’y parait." Lire l'article ici

    Blog Lectrice en campagne
  • "La magie opère toujours !" Lire l'article ici

    Blog Tombée du ciel
  • "Avec une économie de mots et d’effets qui confine au classicisme, il signe, au-delà du polar, un beau portrait tragique." Lire l'article ici

    Philippe Lemaire
    Onlalu
  • "Vous allez adorer La Femme de l'ombre." Lire l'article ici

    Nadine Ponton
    Grand Sud
  • "De vraies retrouvailles avec l'auteur, son monde et ses obsessions." Lire l'article ici

    Mireille Descombes
    Le Temps
  • "Passionnant roman d'atmosphère et d'action, ce second tome de la Trilogie des ombres explore la difficile cohabitation entre Islandais et troupes d'occupation amies." Lire l'article ici

    Frédérique Bréhaut
    Presse Océan
  • "Un excellent moment de lecture, comme d’habitude. Je recommande… Chaudement !" Lire l'article ici

    Blog Anaїs Serial Lectrice
  • "C'est bien à l'ombre des choses, de l'autre côté de nous-mêmes, que cette trouble trilogie nous invite, de plus en plus loin. Et dire qu'on en redemande." Lire l'article ici

    Juliette Einhorn
    Le Magazine littéraire

Arnaldur Indridason est né à Reykjavík le 28 janvier 1961. Diplômé en histoire, il est d’abord journaliste et critique de films pour le Morgunbladid, avant de se consacrer à l’écriture. Ses nombreux romans, traduits dans quarante langues, ont fait de lui un des écrivains de polar les plus connus en Islande et dans le monde, avec douze millions de lecteurs. Il a reçu le prix Clef de verre à deux reprises, en 2002 pour La Cité des jarres, et en 2003 pour La Femme en vert (également couronné par le Gold Dagger Award et le Prix des lectrices de Elle), le Prix du Polar européen Le Point en 2008 pour L'Homme du lac, le prix d’honneur du festival les Boréales en 2011, et le prix espagnol rba du roman noir en 2013 pour Passage des Ombres (troisième tome de la Trilogie des Ombres, à paraître en 2018).

Douze de ses romans mettent en scène le personnage d’Erlendur Sveinsson, inspecteur de la police de Reykjavík. Plusieurs autres sont consacrés à des énigmes historiques ou des affaires d’espionnage. Dans la fascinante Trilogie des Ombres, il met en scène un nouveau couple d’enquêteurs, à l’époque de la « Situation », l’occupation américano-britannique de l’Islande à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Portrait par Sabrina Champenois, LIBERATION - juillet 2010

Rendez-vous sur la page Facebook de l'auteur pour suivre toutes ses actualités